Actualités sur le gaz et de l'huile de schiste : prospection, exploitation, extraction par fracturation hydraulique...

Le Royaume-Uni a besoin de 6 000 puits de gaz de schiste pour atteindre 50% du niveau de ses importations, selon une nouvelle étude.

Royaume-Uni  puits gaz de schiste importations

Selon un nouveau rapport, plus de 6 000 puits de gaz de schiste seraient nécessaires pour remplacer la moitié des importations de gaz du Royaume-Uni sur une période de 15 ans.

L'industrie naissante de la fracturation du Royaume-Uni a fait valoir que la dépendance croissante vis-à-vis du gaz de la Norvège et du Qatar nécessitait la mise au point de produits d'origine nationale en plus de la production de la mer du Nord.

Les arrivées récentes de gaz russe par bateau ont incité les défenseurs du gaz de schiste à réitérer cet argument de la dépendance du pays aux importations.

Toutefois, un rapport de la Cardiff Business School pour Friends of the Earth (FoE) a révélé qu'au moins un puits devrait être foré et fracturé quotidiennement entre 2021 et 2035 pour remplacer 50% des importations de gaz.

La recherche FoE estime que 6 100 puits sur 1 000 plates-formes de puits occuperaient environ 3 560 hectares de terrain, sur la base de l'analyse des chiffres du gouvernement, des prévisions du National Grid et d'autres données.

Néanmoins, personne ne s'attend à ce qu'il y ait autant de puits. L'estimation la plus optimiste a ainsi été publiée dans un rapport publié en 2013 par l'Institute of Directors, qui prévoit 4 000 puits d'ici 2032.

Le gouvernement admet que son estimation la plus récente de 155 puits d'ici 2025, produite l'an dernier, est déjà dépassée.

Cette nouvelle recherche intervient alors que l'entreprise de production de schiste Cuadrilla se prépare à des opérations de fracturation dans le Lancashire entre juillet et septembre prochains, ce qui serait une première au Royaume-Uni depuis 2011.

La phase d'exploration nationale a été retardée à plusieurs reprises, des sociétés telles qu'Ineos, iGas et Third Energy s'enlisant dans la planification, et les différentes actions juridiques nées des protestations.

Qu'en disent les Britanniques ?

Des sondages gouvernementaux dévoileront prochainement l'opinion des Britanniques sur l'extraction du gaz de schiste. Il y a eu une légère hausse en février, même si deux fois plus de personnes restent toujours opposées à cette industrie.

Ken Cronin, directeur général de UK Onshore Oil and Gas, a déclaré: « Il s'agit d'un rapport de mauvaise qualité, qui utilise des données sur la productivité des puits qui sont dépassées depuis des années et nettement inférieures à la moyenne américaine actuelle. »

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire

Réseaux sociaux

LeGazDeSchiste.fr