Le solaire thermique va-t-il sauver l’énergie en France ?

Moins populaire en que dans d'autres nations, le solaire thermique se trouve à un carrefour crucial de développement. Utilisé aussi bien en milieu résidentiel qu'industriel pour produire et stocker de l'eau chaude, son exploitation est freinée par des difficultés de mise en œuvre et la concurrence du photovoltaïque. Toutefois, une série de mesures visant à promouvoir son utilisation pourrait changer la donne.

La stratégie française : une ambition renouvelée

La stratégie française pour l'énergie et le climat s'est fixée un objectif audacieux pour le solaire thermique : atteindre 10 TWh d'ici 2035. Ce chiffre marque une forte progression par rapport aux objectifs précédents. En effet, l'objectif de 2021 était de 1,3 TWh, tandis que la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) 2019-2028 n'ambitionnait que 1,85 à 2,5 TWh.

La PPE3 : un nouvel élan

La troisième Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE3), couvrant la période 2024-2033, entend donner un nouvel élan au solaire thermique. Elle met en avant ce dernier, le biogaz et la géothermie comme les principaux défis à relever dans les années à venir.

Mesures d’incitation : une feuille de route claire

Plusieurs mesures ont été prévues pour stimuler le développement du solaire thermique. On note notamment :

  • La définition d'une trajectoire budgétaire pour le Fonds Chaleur.
  • L'interdiction de l'utilisation du fioul dans les bâtiments tertiaires à partir de 2030.
  • La fin progressive de l' de chaudières à gaz fossile.
  • L'augmentation et la prolongation des aides de France Rénov', telles que l'éco-.
  • La création d'une équipe d'”animateurs chaleur renouvelable” pour aider les collectivités et entreprises.
  • Un plan pour renforcer les compétences humaines et les ressources dédiées au solaire thermique.
Lire aussi   Attention ! L'industrie sidérurgique se prépare à abandonner le charbon

Actions spécifiques pour le solaire thermique

En plus des mesures d'incitation générales, le solaire thermique bénéficie également d'actions spécifiques :

  • La généralisation des cadastres solaires thermiques.
  • Le lancement d'appels à projets “grandes installations solaires thermiques” par le Fonds Chaleur.
  • La mise en place d'un plan national pour le solaire thermique sur le modèle du plan géothermie.

Grâce à ces mesures, le solaire thermique a le potentiel de participer activement à la du mix énergétique français au cours de la prochaine décennie.

4.5/5 - (39 votes)

Laisser un commentaire

Autres