Le futur de l’énergie nucléaire est déjà là : découvrez eVinci

Découvrez le concept innovant de microréacteur Westinghouse appelé “eVinci”. Cette nouvelle approche de l' tient dans un conteneur standard et fonctionne en totale autonomie pendant huit ans.

Présentation du microréacteur eVinci

Westinghouse a conçu un microréacteur innovant, nommé “eVinci”. Ce nouveau concept adopte une approche différente du traditionnel. Incroyablement compact, il tient dans un conteneur standard. Il peut délivrer une puissance de 13 MW thermiques ou 5 MW électriques sans avoir besoin de maintenance pendant huit ans.

Applications du microréacteur eVinci

La souplesse de ce microréacteur permet son utilisation dans divers contextes. Il peut être utilisé pour alimenter des réseaux de chaleur urbains, des sites industriels et miniers isolés. Il peut également servir à l'alimentation de raffineries, de datacenters et même à compenser l'intermittence de certaines sources d'énergie renouvelables.

La technologie des caloducs au service du nucléaire

L'”eVinci” utilise une technologie appelée “caloduc” pour le transfert de chaleur. Bien que cette technologie ne soit pas nouvelle, elle est peu utilisée dans les technologies nucléaires. Elle implique l'utilisation de longs tubes fins qui transfèrent la chaleur d'une extrémité (placée dans le cœur du réacteur) à l'autre (où elle sera utilisée). Ces caloducs mesurent 12 pieds (environ 3,7 m) et sont composés d'un alliage métallique de fer, de chrome et d'aluminium.

Sûreté et fiabilité du microréacteur

L'utilisation des caloducs confère à l'”eVinci” de nombreux avantages. Ils remplacent le caloporteur, généralement utilisé dans les , comme l'eau dans les réacteurs à eau pressurisée. La conception passive du système ne dépend pas du mouvement d'un caloporteur et est plus solide que l'eau, supprimant ainsi plusieurs sources potentielles de défaillance et améliorant la fiabilité du réacteur. De plus, l'absence de circulation d'un fluide élimine des sources de vibration, de problèmes de corrosion et de vieillissement. Il n'est pas nécessaire de pressuriser le caloporteur, ce qui réduit la nécessité d'une surveillance continue.

Lire aussi   Pourquoi les SCPI pourraient être un danger en 2023

Le développement de ce microréacteur révolutionnaire est toujours en cours. Des tests sont nécessaires pour confirmer les nombreuses promesses de ce système.

4.7/5 - (35 votes)

Laisser un commentaire

Autres