Attention Propriétaires : la taxe foncière flambent de 3,9% !

La taxe foncière, un impôt local payé par les propriétaires de biens immobiliers, fait parler d'elle en avec une hausse de 3,9% prévue pour l'année à venir. Ses ajustements peuvent néanmoins se révéler favorables pour les contribuables grâce à des initiatives locales.

Une taxe foncière à géométrie variable

Relevant du pouvoir des municipalités, la part de la taxe foncière peut être décidée en fonction des finances des résidents. Ainsi, certains propriétaires peuvent voir leur taxe diminuer, comme c'est le cas à Mulhouse, où une réduction de 36% a été mise en place pour des propriétaires ayant réalisé certains travaux de .

Des conditions d’éligibilité

Les propriétaires désirant bénéficier de cette réduction devront réaliser des travaux admissibles comme l' thermique, l' de systèmes de et de , ou encore de systèmes produisant de l'eau chaude sanitaire. Ces travaux, dont le montant minimum est fixé à 10 000 euros si réalisés en 2024, ou à 15 000 euros si étalés entre 2022 et 2024, devront porter sur des logements construits avant 1989.

Pour être éligibles, les propriétaires devront faire une demande de réduction de la taxe foncière avant le 1er janvier 2025.

Des impacts significatifs

La municipalité de Mulhouse, en réduisant de 50% la part qu'elle récolte, permet à un propriétaire de baisser d'un tiers le montant total de sa taxe foncière.

A titre d'exemple, sur une base de calcul de 2000€, la part communale initiale de 43,01% reviendrait à 860,20€. Après réduction de 50% suite aux travaux, elle serait ramenée à 430,10€. Le montant total de la taxe foncière passerait alors de 1182,45€ à 752,35€, soit une baisse de 36,37%.

Lire aussi   Comment éviter les arnaques de la rénovation énergétique?

Impôt local concernant près de 20 millions de contribuables en France, la taxe foncière pourrait bien connaître de futurs bouleversements selon les décisions prises par les différentes municipalités.

4.5/5 - (29 votes)

Laisser un commentaire

Autres