Les 5 problèmes troublants que rencontre l’Allemagne pour ses nouvelles centrales de gaz

L'Allemagne, après avoir annoncé début 2023 la préparation de la mise en place de 17 à 21 GW de centrales thermiques à gaz « Hydrogen Ready », rencontre des difficultés pour financer le projet.

Centrales Hydrogen Ready: Les spécificités du projet

Initialement, ces centrales étaient conçues pour fonctionner avec de l'hydrogène ou pour être facilement converties pour l'utiliser. Leur fonctionnement serait uniquement sollicité lors de périodes de faible vent ou d'ensoleillement insuffisant, en tant que back-up des énergies intermittentes. Le rôle principal de ces nouvelles centrales serait donc d'être une réserve de secours pour pallier à l'instabilité de l'énergie et photovoltaïque.

Les obstacles au projet

Plusieurs problématiques expliquent les difficultés rencontrées pour le financement. Parmi elles, l'absence de sources d'approvisionnement en hydrogène vert à grande échelle, ainsi que les embûches techniques et financières liées à la conversion des centrales existantes. Le unitaire de l' produite par ces centrales serait très élevé, rendant leur rentabilité précaire sans l'apport de subventions publiques.

Un financement compliqué

En août 2023, la Commission Européenne avait donné son accord pour la de ces centrales de secours subventionnées. Néanmoins, début 2024, le gouvernement allemand a dû faire face à une crise budgétaire qui a perturbé le financement du projet. En effet, un transfert de fonds initialement dédiés au Covid vers le fond pour le climat – où étaient incluses les subventions pour les centrales « Hydrogen Ready » – a été jugé inconstitutionnel.

Lire aussi   EDF crée l'étonnement : Un réacteur nucléaire alimenté par de l'uranium recyclé !

Pression des industriels et recours aux alternatives

Face à l'augmentation des coûts de l'énergie, les industriels exhortent le gouvernement à trouver une . Certaines associations industrielles ont même demandé d'abandonner les projets liés à l'hydrogène en raison de leur coût et de leur impact limité sur la sécurité de l'approvisionnement. En parallèle, l'Allemagne continue d'importer du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) des États-Unis et maintient ses centrales à opérationnelles. Des spéculations indiquent que les centrales « Hydrogen Ready » pourraient en réalité masquer la construction de centrales au gaz naturel.

Un objectif ambitieux à atteindre

Malgré ces embûches, l'Allemagne maintient son objectif élevé: une production d'électricité 100% neutre en carbone pour 2035. Pour ce faire, une large part de cette énergie devrait provenir de sources éoliennes et photovoltaïques, rendant les centrales thermiques à gaz indispensables pour assurer la continuité de l'approvisionnement.

4.6/5 - (30 votes)

Laisser un commentaire

Autres