Attention : la visseuse sans fil écolo qui révolutionne le monde du bricolage

La visseuse sans fil Dexter, disponible chez Leroy Merlin, fait entrer la technologie des batteries sodium-ion dans nos foyers. Développée par la start-up française Tiamat, issue de recherches menées au CNRS, cette promet d'être plus écologique et durable que le lithium-ion.

La technologie sodium-ion : 50 ans de développement

La batterie sodium-ion n'est pas une nouveauté. Ce mode de a été exploré et travaillé durant plus d'un demi-siècle. Toutefois son utilisation est restée discrète, la batterie lithium-ion dominant le marché. Néanmoins, les préoccupations récentes liées à l'extraction du lithium suscitent un regain d'intérêt pour la technologie sodium-ion.

Une avancée concrète grâce au CNRS et Tiamat

La mise sur le marché du premier produit grand public alimenté par une batterie sodium-ion est le résultat de recherches menées par des chercheurs du CNRS. En partenariat avec l'entreprise Tiamat, ils ont réussi à intégrer cette technologie dans une visseuse sans fil de la marque Dexter.

Les avantages du sodium-ion

  • Longévité : Avec une durée de vie estimée à 10 ans, les batteries sodium-ion surpassent largement leurs homologues lithium-ion, limitées à quatre ans maximum.
  • Rapidité de recharge : Autre avantage significatif, le temps de charge de ces batteries est nettement réduit.
  • Soutenabilité : Les batteries sodium-ion sont plus écologiques, le sodium étant extrait du sel marin, une ressource bien plus abondante et accessible que le lithium.
  • Moins d'impact environnemental : L'exploitation du sel marin est également moins invasive pour l' que l'extraction du lithium.
Lire aussi   Découvrez ces légumes du passé qui reviennent en force dans nos jardins !

Des perspectives d’utilisation élargies

L'usage des batteries sodium-ion ne se limite pas aux visseuses sans fil. En effet, des tests ont déjà été réalisés sur des trottinettes, des chariots élévateurs et des scooters électriques. À terme, de plus grands modèles pourraient être produits pour équiper des véhicules électriques et servir au stockage d'énergies renouvelables.

Les projets de Tiamat

Dans un futur proche, Tiamat envisage de passer à une production à plus grande échelle. L'ouverture d'une grande d'ici 2025, avec une capacité de production de 500 000 à 700 000 unités par jour, est ainsi dans les plans. Cette expansion pourrait créer environ un millier d'emplois en et positionner le pays comme un acteur clé du marché des batteries sodium-ion en .

4.1/5 - (18 votes)

Laisser un commentaire

Autres