Attention à l’usure : évitez ces erreurs dans votre prêt immobilier

Le taux d'usure, un indice-clé dans l'univers du prêt, mérite une attention particulière. Comprendre son fonctionnement peut vous aider à optimiser votre emprunt.

Qu’est-ce que le taux d’usure ?

Le taux d'usure, c'est le plafond du TAEG (Taux Annuel Effectif Global) autorisé pour un prêt. Il est déterminé chaque trimestre par la Banque de pour éviter les abus. Un prêt qui présente un TAEG au-delà de ce seuil est jugé illégal.

Les sanctions encourues

Les institutions de crédit qui ne respectent pas cette règle s'exposent à des sanctions.

Comment respecter le taux d’usure ?

Pour rester dans les limites du taux d'usure, voici quelques options :

  • Négocier les frais annexes de votre prêt directement avec votre banque.
  • Augmenter votre apport personnel, ce qui réduit la somme à emprunter.
  • Choisir une durée de prêt plus courte.

L’importance de l’assurance emprunteur

L'assurance emprunteur représente souvent une part significative du total d'un crédit. Des conditions tarifaires plus avantageuses sur cette assurance peuvent réduire le TAEG. Heureusement, la loi permet de changer d'assurance emprunteur à tout moment durant la durée du prêt.

Prêt à taux révisable ou à taux fixe ?

Le prêt à taux révisable a généralement un taux inférieur à celui d'un prêt à taux fixe. Après quelques années, vous pourriez envisager de passer à un prêt à taux fixe.

Lire aussi   "Attention! Votre cheminée est-elle entre de bonnes mains?"

Emprunter via une structure juridique

Faire une demande de prêt par le biais d'une structure juridique comme une SCI ou une SARL de famille peut être une stratégie pour contourner le taux d'usure. Le prêt est alors accordé à la société, non à l'individu. Cette option demande néanmoins une bonne maîtrise des conséquences juridiques et fiscales.

4.8/5 - (10 votes)

Laisser un commentaire

Autres