Naval : la révolution nucléaire qui veut sauver notre planète !

L'industrie de la navale s'embarque dans la mission de décarboniser le transport maritime.

Un rapprochement notoire

KSOE, la partie coréenne de HD Shipbuilding et Offshore Engineering, a conclu un accord avec TerraPower et Core Power. L'enjeu ? Le développement d'un adapté aux applications maritimes.

Une technologie prometteuse

Le partenariat prévoit le développement conjoint d'un réacteur . Ce dernier reposerait sur la technologie des réacteurs à sels fondus de TerraPower.

Le soutien financier de KSOE

KSOE a confirmé son initial de 30 millions de dollars dans TerraPower en novembre 2022.

Un objectif commun :

La fait partie des objectifs majeurs du secteur maritime international. Pour exemple, l'Organisation Maritime Internationale vise le net zéro carbone d'ici 2050. KSOE et TerraPower contribuent à l'accélération de ces projets de décarbonation.

De multiples acteurs en scène

KSOE et TerraPower ne sont pas les seuls à s'investir dans la propulsion nucléaire. Parmi les autres acteurs :

  • Le constructeur italien Fincantieri collabore avec Newcleo et RINA.
  • Le chantier naval chinois Jiangnan travaille sur son projet KUN-24A.
  • Et Hanwha Ocean Co. (anciennement Daewoo) s'est allié avec la société ThorCon.

Un travail de recherche et développement approfondi

KSOE et TerraPower ont engagé des travaux de recherche et de développement intensifs pour leur SMR à sels fondus.

La participation de KSOE aux normes de l'

KSOE participe activement à l'élaboration de standards et de classifications pour l'énergie nucléaire dans le secteur maritime. Son travail est effectué en collaboration avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (IAEA).

4.4/5 - (11 votes)
Lire aussi   Attention, votre facture d'électricité a augmenté de 10% : comprendre pourquoi

Laisser un commentaire

Autres