La sonore sous-marine est une menace réelle pour la faune marine, les bruits issus des activités humaines pouvant osciller jusqu'à 260 décibels. La société nantaise Greenov a décidé de s'attaquer à ce problème en proposant une technologique : le SubSea Quieter (SSQ).

Developpée à l'origine par Naval Group pour camoufler le bruit des sous-marins, cette technologie a été adaptée par Greenov en réponse à la nécessité de réduire les nuisances sonores sous-marines. Le SSQ est une membrane acoustique qui, une fois gonflée d'air, peut altérer significativement la propagation du son.

Employant divers mécanismes physiques, le SSQ est conçu pour absorber l'énergie sonore produite. Les résultats sont probants : le système s'avère efficace à 99,9% pour les fréquences supérieures à 1 kilohertz et à 94% pour les basses fréquences.

Deux versions du système SSQ sont actuellement proposées sur le marché :

  • Le SubSea Quieter Blue Shield, un rideau sous-marin destiné aux zones portuaires.
  • Le SubSea Quieter Pile Driving, spécifiquement créé pour encercler un pieu durant le processus de battage.

Greenov envisage d'élargir la gamme SSQ à l'industrie offshore. Une version plus grande du système, adaptée aux fondations monopile de jusqu'à 12 mètres de diamètre et plus de 60 mètres de hauteur, est en cours d'élaboration.

Le SSQ Pile Driving est commercialisé à un tarif de 5 millions d'euros, un conséquent pour une avancée significative en termes de de la faune marine.

4.3/5 - (15 votes)
Lire aussi   Pourquoi les SCPI pourraient être un danger en 2023

Laisser un commentaire

Autres