Les chauffages d’appoint embrouillent-ils la France ?

Qu'en est-il des chauffages d'appoint en ? Environ six millions d'individus, soit près de 20% des détenteurs de systèmes de chauffage du pays, ont recours à ces alternatives. Les sources d'énergie dominantes pour ces systèmes secondaires sont le et l'électricité.

Un chauffage d’appoint pour chaque situation

Différentes situations peuvent conduire à l'usage d'un chauffage d'appoint. Il peut servir à chauffer temporairement une pièce rarement utilisée ou une “pièce froide” comme la salle de bain. En période de grands froids, ces systèmes peuvent compléter un chauffage principal insuffisant, offrir une solution intermédiaire en cas de panne du système principal ou être un recours économique en attendant la modernisation d'une coûteuse. Ils sont aussi une réponse à la précarité énergétique et à l'augmentation des tarifs de l'énergie.

Chauffages d’appoint électriques : avantages et inconvénients

Les chauffages d'appoint électriques sont nombreux et variés : radiateur soufflant, convecteur mobile, radiateur “bain d'huile”. Ces options ont plusieurs atouts comme leur facilité d'utilisation, leur large choix de modèles, leur sécurité, l'absence d'odeur et d'entretien nécessaire. Cependant, ils ont aussi leurs limites. Ils peuvent assécher l'air, sont peu productifs pour les grands volumes, entraînent une consommation d'énergie importante et une répartition inégale de la chaleur.

Impact sur le réseau électrique

L'emploi massif des chauffages d'appoint électriques durant les pics de consommation en sollicite grandement le réseau électrique. Cela conduit souvent à l'utilisation de centrales à énergies fossiles (gaz, , fioul) pour combler les besoins énergétiques.

Lire aussi   Le JET fait trembler le monde de l'énergie avec un nouveau record !

Chauffages d’appoint, précarité énergétique et précautions

La précarité énergétique, qui touche plus de neuf millions de Français, est un des facteurs de l'usage des chauffages d'appoint. Lors de l'utilisation d'un chauffage d'appoint électrique, certaines précautions doivent être prises : débrancher l'appareil lorsque l'on quitte le domicile, rester à proximité pendant son utilisation, le déconnecter durant le et s'assurer que l'installation électrique est adaptée à la puissance de l'appareil.

L’interdiction des chauffages d’appoint électriques : une solution ?

Interdire les chauffages d'appoint électriques semble compliqué pour des raisons sociales et pratiques. En plus, cela pourrait favoriser l'utilisation de chauffages d'appoint à énergies fossiles, plus nocifs pour la santé.

4/5 - (24 votes)

Laisser un commentaire

Autres