Attention! Votre littoral se transforme: les éoliennes flottantes arrivent

Protégé par les vagues de l'océan Atlantique, le littoral français a vu naître ses premières éoliennes flottantes. Leur histoire a été jalonnée par une série d'évènements marquants, notamment la tempête Ciaran et le déploiement de nouvelles éoliennes de haute technologie.

Floatgen, la pionnière des éoliennes flottantes

Floatgen, la première flottante française, a fait son apparition en 2018. Cette réalisation de BW Ideol a été ancrée au large du Croisic sur le site d'essais du SEM-REV. Avec une puissance de 2 MW, Floatgen a été mise en service pendant cinq ans, de septembre 2018 à septembre 2023.

Elle se distingue par sa structure imposante. Elle a été érigée sur un flotteur “Damping Pool” de 36 m de large et 9,5 m de haut, ancré à une profondeur de 33 m. Six lignes d'ancrage en nylon la maintenaient en place, malgré les éléments.

La résistance face aux tempêtes

En 2023, Floatgen a subi une épreuve de force avec la tempête Ciaran. Les vents violents ont atteint des pointes de 154 km/h et des vagues de 12 m de hauteur. Malgré sa capacité à produire de l' jusqu'à des vents de 112 km/h, l'éolienne semble stopper sa production lors de tempêtes violentes.

Les nouveaux champions de l’éolien flottant

Dans ce contexte, d'autres prototypes ont vu le jour. Le parc flottant Provence Grand Large, situé à 17 km de l'embouchure du Rhône, est désormais en service. Les éoliennes qu'il abrite sont plus grandes et plus puissantes que Floatgen.

Lire aussi   La facture salée de 400 milliards d'euros pour la neutralité carbone

Le de Saint-Nazaire a également fait preuve de résilience face à la tempête Ciaran. Exploité par Renouvelables, ce parc, premier en mer de , a produit 65 GWh d'électricité bas-carbone pendant la semaine de la tempête. Cette production correspond à une puissance moyenne de 384 MW.

Le futur de l’énergie éolienne flottante

La technologie évolue rapidement, et les éoliennes flottantes sont en train de devenir une réalité incontournable. Ces structures renforcent la diversité du mix énergétique français et contribuent à une réduction significative des émissions de carbone.

5/5 - (10 votes)

Laisser un commentaire

Autres