Macron annonce une étape majeure pour l’énergie verte en France

En direct d'une interview télévisée le 24 septembre 2023, le président Emmanuel Macron fait une annonce majeure : la s'engage à sortir du d'ici 2027. Une promesse renouvelée, souvenez-vous, après une annonce similaire lors de son premier quinquennat.

Une stratégie retardée par des événements majeurs

Notons que le plan de sortie du charbon a souffert de quelques retards, principalement en raison de situations imprévues. Parmi ces facteurs, on note la guerre en Ukraine qui a perturbé le flux d'approvisionnement en gaz. De plus, des problèmes techniques au sein des ont entrainé une diminution de la production d'électricité. Enfin, une entraine actuellement une des de l'énergie, mettant sous pression les budgets des ménages et des entreprises.

La situation actuelle du charbon en France

A ce jour, seulement deux des quatre centrales au charbon en France ont été fermées. Par ailleurs, un décret promulgué à l'été 2023 autorise les deux centrales restantes à fonctionner jusqu'à la fin 2024.

Il est à souligner que la part du charbon dans le mix énergétique français n'est pas très élevée, constituant moins de 1% du mix électrique. Néanmoins, malgré sa faible représentation, la production d'énergie à base de charbon est considérée comme fortement polluante.

La reconversion vers la biomasse

Le président Macron a confirmé la conversion des deux centrales restantes en unités de biomasse d'ici 2027. Celles-ci produiront de l'énergie à partir de déchets de bois. Le projet de la centrale de Cordemais a déjà reçu le feu vert de l'État. Ainsi, l'usine prévoit de produire ce que l'on appelle des “black pellets”.

4.5/5 - (22 votes)
Lire aussi   Pourquoi la Floride tourne le dos aux éoliennes offshore?

Laisser un commentaire

Autres