Le Royaume-Uni mise sur le nucléaire pour sauver l’environnement, voici pourquoi

Le a décidé de recourir à l'énergie nucléaire comme solution principale pour accomplir sa .

Augmentation de la part du nucléaire dans le mix énergétique

Dans l'objectif de favoriser l'énergie propre, le gouvernement britannique a révélé un nouveau plan visant à augmenter la part du nucléaire de 15% à 25% d'ici 2050. Au cœur de ces efforts se trouve une augmentation de la capacité installée à 24 GW.

Production nucléaire en berne

Malgré cette volonté, la production d' nucléaire est actuellement à son plus bas niveau depuis 40 ans. Ceci est dû à la fermeture de trois réacteurs et à quatre autres en maintenance. On prévoit même que huit réacteurs sur neuf cesseront de fonctionner d'ici 2030.

Des projets de construction en cours

Dans cette perspective, étudie la possibilité de prolonger la durée de vie de quatre réacteurs. Parallèlement, deux réacteurs EPR de 3,2 GW sont en cours de à Hinkley Point, bien que le projet connaît des retards et une augmentation des coûts. Un troisième réacteur est en projet à la centrale de Sizewell, accompagné d'un plan pour construire une nouvelle centrale de taille similaire.

Des SMR et des réacteurs de 4ème génération

Le Royaume-Uni investit également dans le développement de petits réacteurs nucléaires modulaires (SMR) et envisage d'investir pour une capacité nouvelle de 3 à 7 GW tous les 5 ans entre 2030 et 2044. Les réacteurs de 4ème génération sont attendus pour le début des années 2030.

Lire aussi   Attention! Holtec International révolutionne la production d'énergie

Investissement dans la production de combustibles

Une part importante de l'investissement est consacrée à la production de combustibles. Près de 350 millions d'euros sont investis dans la production de combustibles HALEU avec une teneur en uranium 235 entre 5 et 20%, qui seront utilisés pour les SMR de 4ème génération. En 2022, 30 millions d'euros seront investis dans des installations de conversion de l'uranium.

Des défis financiers

Malgré ces projets ambitieux, le reste une question en suspens. Le gouvernement espère encourager l'investissement privé, mais les déceptions passées et les coûts croissants du nucléaire font peser une certaine incertitude.

4.7/5 - (21 votes)

Laisser un commentaire

Autres