EDF et Amazon : un pacte à 860 millions d’euros qui soulève des questions

a récemment conclu un accord, d'une valeur de 860 millions d'euros, avec Amazon Web Services (AWS) dans le but de moderniser la gestion de l'information de ses .

Amazon Web Services au service d’EDF

Le géant du français a ainsi décidé de s'associer à AWS pour numériser et conserver toutes les références de pièces nécessaires à la maintenance de ses centrales. Cet accord va permettre à EDF de gérer plus efficacement ses stocks et d'adopter une approche de maintenance prédictive.

Une stratégie de numérisation plus large

Il faut noter que ce contrat n'est qu'une partie d'un projet de numérisation plus vaste, initié par EDF en 2023. D'autres partenaires numériques, tels que Outscale, une filiale de Dassault Systèmes, jouent également un rôle clé dans la réalisation de ce projet.

Une inquiétude sur la souveraineté numérique et le risque d’espionnage

Malgré cet accord prometteur, des inquiétudes demeurent concernant la souveraineté numérique et les risques d'espionnage industriel. En effet, même si le ministère de l'Économie apporte des garanties, certaines lois américaines autorisent les autorités fédérales à accéder aux données stockées par des sociétés américaines. De plus, la a récemment renforcé sa politique en faveur de la souveraineté numérique en exigeant des administrations qu'elles fassent appel à des gestionnaires de données français ou européens.

Malheureusement, ces mesures ne concernent pas les entreprises, y compris les entreprises publiques comme EDF.

Lire aussi   Quand EDF se mêle de dissuasion nucléaire : tout ce que vous devez savoir

La stratégie du cloud français 2030

En parallèle, Bercy se mobilise pour aider le cloud français à faire face à des géants internationaux comme AWS. Cela fait partie de la “stratégie cloud” de France 2030, qui vise à renforcer l'offre locale face à la concurrence étrangère.

4.9/5 - (27 votes)

Laisser un commentaire

Autres