Vous ne croirez jamais ce qui se cache dans le parc éolien de Saint-Brieuc !

Dans le offshore de Saint-Brieuc, géré par Iberdrola via Ailes Marines, un problème environnemental attire l'attention : une accumulation massive de déchets flottants. C'est un phénomène jamais vu dans ce domaine, les 62 fondations du site en sont le témoignage inquiétant. Un questionnement se pose alors : est-ce le résultat d'une source de pollution singulière ou de courants marins convergeants ?

AMI lancé pour trouver une solution

Face à cette problématique, Iberdrola et le Pôle Mer Bretagne ont décidé d'agir en lançant un Appel à manifestation d'intérêt (AMI). L'objectif fixé est clair : déterminer une méthode efficace pour collecter et traiter ces déchets de manière appropriée. Il s'agit aussi de réduire l'effet négatif de ces déchets sur les infrastructures et le bon fonctionnement du parc . Les solutions proposées par les trois lauréats de cet AMI seront présentées au salon FOWT en 2024.

Biodiversité : un suivi à améliorer

Par ailleurs, le parc éolien est à la recherche de partenaires capables d'améliorer le suivi de la biodiversité dans et autour du parc. Un monitoring optimisé permettrait de limiter les interventions en mer, souvent délicates et coûteuses.

Des parcs éoliens offshore à usages multiples

Étant donné le contexte de transition écologique, une réflexion est menée sur de nouveaux usages pour les parcs éoliens offshore. Parmi les examples créatifs, on peut citer : la production d'hydrogène, l'élevage piscicole, ou encore une borne de recharge flottante. En , par exemple, l'entreprise Mingyang Smart Energy a développé une fondation d' capable d'accueillir une ferme piscicole. En , Lhyfe mène une expérience avec une plateforme flottante de production d'hydrogène au large de Saint-Nazaire.

Lire aussi   Attention, votre chauffage au bois peut nuire à votre santé !

Un potentiel pour la dépollution de la baie

Enfin, le parc de Saint-Brieuc présente un potentiel significatif pour contribuer à la dépollution de la baie correspondante. Cela pourrait permettre de concilier l'exploitation énergétique du site avec une meilleure préservation de l' marin.

4.6/5 - (29 votes)

Laisser un commentaire

Autres