Danger : Les maisons individuelles exclus du PTZ en 2024 !

Le projet de loi de finances 2024 propose une transformation significative du (PTZ), annonce qui pourrait intéresser un grand nombre de foyers français.

Augmentation des plafonds de revenus

Par rapport aux plafonds de revenus précédemment établis, une a été déclarée. Notamment, les personnes seules avec un revenu supérieur à 3 100 euros dans les zones tendues et 2 000 euros dans les zones détendues n'étaient pas éligibles. Désormais, les plafonds s'élèvent à 4 100 euros et 2 400 euros respectivement. Cette modification permet à plus de 6 millions de foyers fiscaux supplémentaires de postuler pour ce prêt.

Extension du zonage du PTZ

Le zonage du PTZ a été également révisé, incluant 209 nouvelles communes, ce qui porte le total à 1 350 localités. De nouvelles villes comme Dunkerque, Bordeaux et Auxerre ont été classées dans les zones “tendues”.

Rehaussement du montant maximal du prêt

De même, le montant maximal du prêt a connu une , passant de 80 000 euros à 100 000 euros. Pour les ménages à revenus modestes, le PTZ peut représenter jusqu'à la moitié du crédit total, contre 40% avant le changement. Cela signifie une aide supplémentaire qui pourrait atteindre les 10 000 euros.

Facilitation des conditions pour obtenir le prêt

Les banques aussi ont facilité l'accès au PTZ. Le Crédit Agricole a mis en place une offre où pour chaque euro emprunté ils accordent un euro de prêt à taux zéro, et cela jusqu'à 20 000 euros.

Lire aussi   Attention aux amendes : les règles à connaître pour louer une benne !

Exclusion des maisons individuelles

Malgré ces assouplissements, notez que les maisons individuelles sont désormais exclues de ce dispositif pour des raisons écologiques. Le PTZ se focalise désormais sur l'achat d'appartements neufs en zones tendues ou d'appartements anciens nécessitant des travaux en zones détendues.

4.5/5 - (33 votes)

Laisser un commentaire

Autres