Attention ! La vérité choquante sur les crédits carbone

Le monde est de plus en plus conscient du rôle que jouent les émissions de dans le . Une solution a été proposée sous forme de crédits carbone, un moyen de compenser les émissions. Mais comment fonctionne ce système ? Quelle est son ? Et quels sont les problèmes que l'on peut rencontrer lors de son utilisation ?

Qu’est-ce que les crédits carbone ?

Les crédits carbone, souvent désignés comme quotas carbone, sont des instruments destinés à compenser les émissions de dioxyde de carbone (CO2). Le principe a vu le jour lors du Protocole de Kyoto en 1997. Concrètement, une entité peut compenser ses émissions de gaz à effet de serre (GES) en investissant dans un projet visant à neutraliser le carbone. Chaque crédit carbone correspond à la neutralisation d'une tonne de CO2 ou d'autres GES équivalents.

Les différents marchés de crédits carbone

Il existe deux types de marchés pour les crédits carbone : le marché réglementaire et le marché volontaire.

Le marché réglementaire

Sur ce marché, une autorité régulatrice établit un plafond d'émissions de GES. Si une entité produit plus que ce plafond, elle doit alors acheter des quotas de carbone pour compenser la différence. Par contre, si elle produit moins, elle peut vendre ses quotas excédentaires. Cet arrangement encourage les pays à financer des projets qui réduisent les GES au-delà de leurs frontières.

Lire aussi   La bière brassée grâce à l'énergie solaire? Découvrez comment!

Le marché volontaire

Le marché volontaire des crédits carbone a émergé en parallèle du marché réglementaire. Il ne repose pas sur une régulation stricte mais sur le souhait des entreprises de démontrer un engagement écologique. Pour donner de la crédibilité à ces crédits carbone, des labels ont été créés.

Création des crédits carbone

La mise en place d'un projet de crédit carbone doit respecter certaines règles. On parle notamment de notion d'additionnalité, c'est-à-dire que le projet doit avoir un impact positif réel sur l'. Les émissions de GES captées sont mesurées et comptées, et les de GES sont vérifiées chaque année par un auditeur. Enfin, le projet doit avoir un impact environnemental durable pendant une période minimale de sept ans.

Critiques du système de crédit carbone

Malgré sa bonne intention, le système de crédit carbone a été soumis à diverses critiques. Par exemple, les méthodes de calcul des crédits carbone peuvent parfois être erronées, provoquant un déséquilibre entre les émissions et les compensations. De plus, le système peut pousser les entreprises à compenser leurs émissions au lieu de travailler à leur réduction. Enfin, les projets de compensation carbone sont souvent localisés dans les pays du Sud, commandités par des pays développés. Cela peut avoir pour conséquence des problèmes de alimentaire et le déplacement des populations locales.

4.2/5 - (38 votes)

Laisser un commentaire

Autres