Les dangers des bois résineux pour votre poêle

Voyons comment optimiser l'utilisation du poêle à bois pendant l'automne, saison propice pour l'usage de ce moyen de traditionnel et écologique. Les pellets de bois sont également une alternative intéressante aux bûches traditionnelles.

Choix du bois pour le poêle

Pour une combustion lente et une chaleur constante, il est recommandé d'opter pour des bois durs tels que le frêne, le charme, le chêne, l'acacia et les arbres fruitiers. Pour initier le feu rapidement, les bois résineux comme le cèdre et le pin, ou les feuillus tendres sont idéaux. Les palettes de bois non traitées peuvent également être une source de combustible économique.

Bois à éviter

Certains types de bois sont à exclure de votre liste. Les bois résineux brûlent rapidement et produisent des sous-produits non désirables. Le bois vert est également à éviter car il génère beaucoup de fumée et peu de chaleur. De même, le bois flotté salé ou peint peut émettre des fumées potentiellement nocives.

Utilisation des pellets dans un poêle à bois

Les pellets de bois proposent plusieurs avantages. Pour les utiliser dans un poêle à bois, il faut se munir d'un panier à pellets spécifique. Leur stockage et leur manipulation sont faciles. Pensez à acheter vos pellets auprès de vendeurs spécialisés avant l'arrivée de l'hiver.

4.5/5 - (37 votes)
Lire aussi   Erreur fatale : Ne placez jamais votre poêle à granulés à cet endroit !

Laisser un commentaire

Autres