Le Club Énergie Suisse va-t-il redéfinir la politique énergétique du pays ?

Le Club Énergie Suisse a recueilli près de 120 000 signatures avec son initiative “Stop au blackout”. C'est une avancée qui pourrait amener à un nouveau référendum sur la politique du pays.

Le but de cette initiative est de faire entrer dans la constitution suisse une mention spécifique. Elle stipulerait que la production d', tant qu'elle est respectueuse du climat, est autorisée. Cette nouvelle ouverture pourrait ainsi favoriser l'édification de nouvelles . L'intérêt est de permettre un approvisionnement en électricité sûr, autonome et durable.

Les référendums, un pilier du système politique suisse

En Suisse, le référendum est un élément clé de la politique du pays. On distingue deux sortes de référendums : obligatoire et facultatif. Ce dernier est justement basé sur le principe de la pétition.

L’évolution de la politique nucléaire en Suisse

La politique nucléaire suisse a connu quelques rebondissements ces dernières décennies. Après l'accident de Tchernobyl en 1990, un moratoire de 10 ans a été instauré sur la de nouvelles centrales nucléaires. Puis suite à l'incident de Fukushima, la Suisse a décidé d'une sortie progressive du nucléaire. Elle a envisagé l'arrêt des centrales nucléaires après 50 ans de service.

Par ailleurs, une loi de 2017 interdit la construction de nouvelles centrales nucléaires. Néanmoins, cette loi ne précise pas de durée de vie maximale pour les réacteurs déjà opérationnels.

Une autre initiative citoyenne récente

Un autre appel du même genre a eu lieu récemment. Il s'agissait d'une pétition concernant un décret qui prévoyait de faciliter les autorisations pour des projets photovoltaïques alpins de grande envergure. Malheureusement pour les initiateurs, le vote a abouti au rejet du décret.

Lire aussi   L'Allemagne éradique le charbon et séduit les investisseurs via les énergies renouvelables. Découvrez comment !

Laisser un commentaire

Autres