L’interdiction totale des chaudières à gaz en France a-t-elle été évitée?

La du secteur du bâtiment et des moyens de est en cours en France. Parmi les mesures débattues, l'interdiction des chaudières à gaz fait l'objet de nombreuses discussions.

Une interdiction totale écartée

Faisant face à de nombreuses interrogations, le président français Emmanuel Macron a confirmé lors de son interview télévisée le 24 septembre l'écartement de l'interdiction totale des chaudières à gaz en 2026. Une annonce qui devrait rassurer les 11 millions de logements individuels et collectifs qui utilisent le gaz comme énergie principale de chauffage, soit 40 % de la population française.

Vers une interdiction progressive ?

Si l'interdiction totale est écartée, une interdiction progressive est néanmoins envisagée. Incarnée par l'interdiction d'installer de nouvelles chaudières à gaz dans les maisons neuves individuelles depuis janvier 2022, cette mesure sera étendue aux logements collectifs neufs à partir de janvier 2025.

L’obligation des modèles à condensation

Depuis janvier 2020, lors du remplacement d'une chaudière au gaz ancienne, il est désormais obligatoire d'installer un modèle à condensation. Une mesure qui permet de réaliser 30 % d'économies d'énergie.

La proposition des gaziers

Face à ces restrictions, les acteurs du gaz préfèrent des mesures incitatives à une interdiction, avec une sortie progressive du gaz envisagée d'ici 2035. Ils proposent notamment un soutien pour les chaudières hybrides, qui combinent gaz et . Les chaudières hybrides utilisent l' pour produire l'eau chaude sanitaire et le chauffage pendant les saisons intermédiaires et le gaz pour les pointes de froid hivernales. Une solution qui permettrait une réduction de 40 à 50 % de la consommation de gaz et de 70 % des émissions de CO2 du secteur du chauffage au gaz.

Lire aussi   Attention: Réduisez votre facture énergétique avec une pompe à chaleur air/eau!

Les chaudières hybrides en difficulté

Malgré les avantages présentés, les ventes de chaudières hybrides peinent à décoller. Le président Macron lui-même insiste sur la pompe à chaleur classique et occulte la solution de la chaudière hybride.

Les énergies fossiles en fin de vie ailleurs en Europe

Si la France débat encore de la place du gaz dans son mix énergétique, certains pays ont déjà tranché. C'est le cas de l', où le remplacement d'une chaudière gaz ou fioul par un système utilisant au moins 65 % d' est désormais obligatoire.

4.6/5 - (40 votes)

Laisser un commentaire

Autres