La saga de Sabella : le Titanic des mers renouvelables ?

Découvrez l'histoire fascinante de , un spécialiste français de l'hydrolien, et de son prototype D10, la première hydrolienne en à alimenter le .

L’expérience unique de Sabella

Sabella, une entreprise française spécialisée dans l'hydrolien, a malheureusement été mise en liquidation judiciaire. Malgré cette situation, Sabella a réussi à laisser sa marque dans le domaine de l'. En effet, son prototype D10 a été le premier en France à injecter du courant sur le réseau électrique, un exploit notable dans l'industrie.

Le D10, une prouesse technologique

Le D10, qui se trouve à 55 mètres sous l'eau, alimente l'île d'Ouessant en depuis 2022. Cette hydrolienne a été un franc succès pour Sabella, en dépit de la situation financière difficile de l'entreprise.

Le devenir du D10 demeure incertain

Malheureusement, le sort du D10 n'a pas encore été déterminé. Si aucun repreneur n'est trouvé, cette hydrolienne pourrait être retirée de l'eau. Cette opération représenterait un substantiel, entre 800 000 et 1 million d'euros. En attendant une décision à ce sujet, le D10 continue de fournir de l'électricité à l'île d'Ouessant.

La reprise de Sabella par Entech Smart Energies

Il est à noter que les équipes de Sabella et leur expertise ont été reprises par Entech Smart Energies. Ce dernier a également acquis la propriété intellectuelle de Sabella, y compris 81 brevets. Cette acquisition permet à Entech Smart Energies de poursuivre le développement de solutions innovantes dans le domaine de l'énergie renouvelable.

4.8/5 - (16 votes)
Lire aussi   TotalEnergies lance un pari fou pour sauver l'environnement

Laisser un commentaire

Autres