Alerte Climatique : Un Avenir Electrique Plein de Défis

La en est un objectif ambitieux qui se doit d'exploiter pleinement l'électricité et l'. La production d'électricité devra augmenter de deux à trois fois d'ici 2050, pour une utilisation croissante dans la fabrication de l'hydrogène par électrolyse.

Un approvisionnement accru en électricité bas carbone

Un renforcement de l'approvisionnement en électricité bas carbone s'impose. Il faudra notamment développer les énergies renouvelables comme l' et le solaire, afin d'atteindre cet objectif.

Des technologies électriques pour une réduction rapide des émissions de carbone

Le passage aux technologies électriques est le moyen le plus rapide et le moins onéreux pour réduire les émissions de carbone. La part de l'électricité dans la finale d'énergie est amenée à augmenter, passant de 20% actuellement à une fourchette de 42 à 60% à l'horizon 2050. Parallèlement, l'hydrogène devrait représenter entre 9 et 26% de l'énergie consommée.

L’électrification directe et indirecte

Il faut distinguer l'électrification directe, qui utilise des technologies électriques, de l'électrification indirecte, cette dernière ayant recours à des carburants de synthèse ou à de l'hydrogène. L'électrification directe est à privilégier car elle permet une utilisation efficace de l'électricité renouvelable. En revanche, l'électrification indirecte, bien qu'elle utilise des infrastructures existantes, entraîne des pertes de conversion.

Lire aussi   Attention! Votre littoral se transforme: les éoliennes flottantes arrivent

Les défis de l’hydrogène

L'hydrogène présente des défis spécifiques. Actuellement, les capacités de production d'hydrogène par électrolyse en Europe sont insuffisantes. De plus, le transport de l'hydrogène à importer représente un autre défi à surmonter.

Une utilisation distincte de l’électrification directe et de l’hydrogène

L'électrification directe est particulièrement efficace pour les voitures particulières et le chauffage des bâtiments. L'hydrogène et les carburants de synthèse sont en revanche plus adaptés à l'aviation, au transport maritime, à l'industrie lourde et au de l'électricité.

Des recommandations pour les dirigeants de l’Union européenne

Il convient de préconiser l'électrification et l'hydrogène dans les secteurs “sans regret”, là où l'une ou l'autre stratégie est favorable dans tous les scénarios. Il est aussi nécessaire d'encourager le développement des chaînes d'approvisionnement en hydrogène. Enfin, pour les secteurs où l'incertitude persiste, une démarche d'adaptabilité doit être privilégiée.

4.5/5 - (21 votes)

Laisser un commentaire

Autres