Énergie nucléaire : la France risque-t-elle un conflit avec l’Allemagne ?

Avec l'année 2023 marquant un retour en force de l' en France et une éclaircie majeure pour les énergies renouvelables, le paysage énergétique européen est en pleine mutation. Les obstacles ne manquent pas, notamment le conflit avec l' sur la réforme du marché de l' et les défis climatiques. Le défi est de taille à l'approche des élections européennes de juin 2024.

Retour en force du nucléaire

Le retour en force de l'énergie nucléaire s'est concrétisé en 2023. Après une pause hivernale en 2022-2023, de nombreuses centrales ont repris leurs activités. Une augmentation du de l'ARENH, passant de 42 à 70 €/MWh, a favorisé ce redémarrage. De nouveaux réacteurs EPR 2 sont également prévus pour 2042 à Penly, Gravelines et Bugey, consolidant la position de l'énergie nucléaire dans le mix énergétique français.

Discordance Franco-Allemande

Le virage nucléaire de la France n'est pas sans conséquences sur ses relations avec ses voisins. Un conflit entre la France et l'Allemagne a émergé concernant la réforme du marché européen de l'électricité.

Énergies renouvelables : une éclaircie majeure

Malgré l'augmentation de l'activité nucléaire, les énergies renouvelables ont connu une avancée significative. La France doit jouer un rôle majeur dans la réduction des coûts de l'électricité grâce à ces énergies. Les capacités renouvelables mondiales devraient tripler grâce à l'accord de 116 pays lors de la COP28. De plus, une hausse significative du nombre de lauréats pour des projets photovoltaïques et éoliens a été notée en 2023.

Lire aussi   100 milliards d'euros à investir dans le réseau électrique français !

Le défi du changement climatique

Le réchauffement climatique est devenu un enjeu majeur, notamment après que septembre 2023 a été enregistré comme le mois le plus chaud jamais connu. Des mesures urgentes sont nécessaires pour réduire la dépendance aux énergies fossiles et limiter les émissions de gaz à effet de serre. L'arrêt des centrales à charbon et à gaz est impératif, tout comme la nécessité d'adopter une approche plus sobre en 2024 pour minimiser l'utilisation d'énergies carbonées.

Les élections européennes à venir

Les prochaines élections européennes, prévues en juin 2024, seront un moment critique. En 2023, les droites opportunistes et conservateurs européens ont montré leur opposition aux lois liées à la lutte contre le . Pourtant, la des bâtiments, le déploiement des énergies renouvelables et une loi pour la restauration de la nature sont des enjeux majeurs. Un mécanisme d'ajustement carbone aux frontières est également nécessaire pour faire payer les émissions incorporées aux produits importés par l'UE.

4.2/5 - (38 votes)

Laisser un commentaire

Autres