Alerte : Le nucléaire devient une technologie “verte” en Europe !

Le Parlement européen fait un pas de géant dans l'affirmation du comme une technologie “verte”, en l'inscrivant sur la liste des industries bénéficiant d'un réglementaire favorisé. C'est une décision clé pour l'avenir énergétique de l'.

Un soutien renforcé pour le nucléaire

Depuis juillet 2022, le Parlement européen a décidé de ne pas exclure le nucléaire et le gaz de la taxonomie verte. Cette décision met en lumière une volonté d'appuyer l'industrie décarbonée sur le continent.

Les avantages pour l’industrie

Les entreprises opérant dans les “technologies vertes” pourront profiter de plusieurs assouplissements réglementaires. Ils pourront par exemple bénéficier de procédures plus rapides et de permis d'implantation industrielle plus simples à obtenir.

  • Des facilités de pourraient aussi être mises en place, allégeant le régime des aides d'État.
  • Ces mesures ne se limiteraient pas aux réacteurs de quatrième génération ou aux petits réacteurs nucléaires. Elles concerneraient toutes les technologies que les États membres souhaiteraient promouvoir.

Des objectifs ambitieux

L'ambition de cette mesure est double. D'une part, elle vise à permettre à l'Europe d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050, tout en préservant sa souveraineté énergétique et sa compétitivité. D'autre part, l'objectif est de produire 40% des besoins européens en “technologies vertes” en Europe même d'ici 2030.

En ce sens, des critères de et de résilience seront intégrés aux appels d'offres publics, privilégiant les fournisseurs européens.

Une victoire significative

Le vote acte une victoire politique pour des pays comme la Suède, la Pologne et les Pays-Bas. Pour la filière nucléaire française, c'est également une victoire symbolique.

Lire aussi   Attention! Pourquoi le Nucléaire Provoque-t-il un Débat Mondial?

Prochaines étapes

Ces nouvelles dispositions restent à être validées par la Commission européenne et le Conseil de l'Europe. Le débat débutera en décembre. Un débat animé se profile, avec des arguments suggérant de réduire la liste des “technologies vertes”, soit parce qu'elle est trop large, soit parce qu'elle pourrait détourner des fonds destinés à de “vraies technologies vertes”.

4.5/5 - (37 votes)

Laisser un commentaire

Autres