Transformation impressionnante d’une vieille centrale nucléaire en productrice d’hydrogène propre en Europe

Un consortium se lance dans la production d'hydrogène à faible émission de carbone au Royaume-Uni. Lors de la , pour que l'hydrogène soit une solution viable, il doit provenir de sources d' ou nucléaire. Avec cette vision, un consortium dirigé par Energy initie un projet ambitieux au Royaume-Uni. Si ce projet se concrétise, il sera pionnier en .

Une alternative énergétique prometteuse

L'hydrogène attire de plus en plus d'attention comme potentiel vecteur énergétique. Il est important de mentionner que sa durabilité dépend de sa production à partir de sources à faible émission de carbone. Actuellement, cette condition est souvent non remplie. Le projet Bay Hydrogen Hub – Hydrogen4Hanson vise à rectifier cette situation.

Un financement gouvernemental pour un projet novateur

Le gouvernement britannique a récemment alloué un financement supplémentaire d'environ 7 millions d'euros à ce projet, venant s'ajouter aux 450 000 euros précédemment attribués fin 2022. Le but est de favoriser la production d'hydrogène à faible émission de carbone via l'énergie nucléaire. Cette initiative a pour but de réduire les émissions carboniques de la production d'asphalte et de ciment, deux domaines représentant près de 10 % des émissions industrielles britanniques.

La centrale nucléaire Heysham 2 au cœur du projet

La centrale nucléaire Heysham 2, située dans le nord-ouest de l'Angleterre, est essentielle au projet Bay Hydrogen Hub – Hydrogen4Hanson. Bien qu'elle soit prévue pour fermer en 2028, une partie de sa capacité pourrait être dédiée à un électrolyseur à oxyde solide. La mise en place de cet électrolyseur est envisagée pour 2024, après validation des études initiales.
Certains proposent de produire de l'hydrogène à faible émission de carbone à partir d'excédents d'énergies renouvelables, comme le solaire ou l'. D'autres estiment que le nucléaire offre une meilleure . Utiliser l'énergie nucléaire pour alimenter un électrolyseur assurerait une capacité constante, rendant l'opération rentable.

Lire aussi   Votre parc éolien est en fin de vie ? Le repowering est la solution!

Un rendement amélioré grâce à la chaleur nucléaire

Le nucléaire, en plus de fournir de l'électricité à faible émission de carbone, offre la chaleur nécessaire pour l'électrolyseur, optimisant ainsi le rendement. Les responsables du projet Bay Hydrogen Hub – Hydrogen4Hanson indiquent que leur rendement de production d'hydrogène dépasse de 20 % celui des méthodes conventionnelles. De tels rendements pourraient aussi être obtenus avec des réacteurs nucléaires comme le Nuward.

Des défis à relever

Plusieurs défis demeurent, notamment concernant le financement et les coûts d'exploitation. Sur le plan technique, la phase de compression de l'hydrogène dans l'électrolyseur nécessite encore des validations. Les solutions à ces problématiques influenceront la progression du projet, qui pourrait conduire à l'utilisation de l'hydrogène produit dans le nord du Pays de Galles pour une unité de production d'asphalte, une première en son genre.

Le projet Bay Hydrogen Hub – Hydrogen4Hanson est une étape significative dans la production d'hydrogène à faible émission de carbone. En exploitant l'énergie nucléaire, ce projet pourrait aider à réduire les émissions de secteurs industriels majeurs. Bien que des interrogations subsistent, si le projet se concrétise, il pourrait créer de nouvelles possibilités pour l'hydrogène à faible émission de carbone en Europe.

4.8/5 - (37 votes)

Laisser un commentaire

Autres