Avez-vous entendu parler du futur possible de l’éolien en mer en France ?

Découvrez les quatre visions d'avenir pour l' en mer proposées par le Syndicat des (SER). Chacune d'elles dessine une stratégie différente pour atteindre l'objectif français ambitieux de 50 gigawatts (GW) de production maritime d'ici 2050.

Les trois premières visions

La première vision s'articule autour de la minimisation des coûts pour la collectivité. Un pragmatique qui pourrait pourtant rencontrer des obstacles en matière de cohabitation avec les autres acteurs maritimes et en termes de préservation de la biodiversité.

La deuxième vision se veut respectueuse des espaces protégés. Ainsi, elle écarte les sites Natura 2000 et les parcs naturels marins pour les futurs projets d'éolien en mer. Néanmoins, cette approche pourrait avoir des conséquences environnementales négatives du côté de l'Atlantique et générer des disparités économiques entre les régions.

Enfin, la troisième vision consiste à établir des parcs éoliens à une distance d'environ 37 km des côtes. Une distance qui engendrerait des coûts supplémentaires, notamment en raison des difficultés de raccordement de l'éolien flottant.

Le scénario équilibré

En opposition à ces trois premières visions, le SER propose un quatrième scénario, dit “équilibré”. Celui-ci cible les zones à haut potentiel éolien tout en positionnant les parcs au-delà de 37 km du littoral. Il privilégie l'éolien posé à court terme, et l'éolien flottant à long terme, pour une approche équilibrée entre les différentes façades maritimes.

Dans le détail, le scénario équilibré prévoit 7 nouveaux parcs dans la zone Manche est/mer du Nord, 8 nouveaux parcs sur la façade nord Atlantique/Manche ouest, 4 nouveaux parcs dans la zone sud-atlantique et 5 nouveaux parcs sur la façade méditerranéenne. Notons toutefois que cette proposition ne fait pas l'unanimité auprès des pêcheurs du secteur de la Normandie.

Lire aussi   Le nucléaire : une solution pour décarboner l'économie ?

En route vers Équilibre 2

Une consultation publique a été lancée pour récolter l'avis de tous les acteurs concernés par la planification maritime et enrichir ce scénario équilibré. C'est ainsi qu'une version améliorée, baptisée “Équilibre 2”, verra le jour, en intégrant les suggestions exprimées durant le débat public.

5/5 - (29 votes)

Laisser un commentaire

Autres