Attention propriétaires : l’assurance que vous avez omise pourrait vous coûter cher !

Imaginez vous être propriétaire d'un bien non occupé, avez-vous pensé à l'assurance Propriétaire Non Occupant (PNO) ? Particulièrement pertinente en copropriété, elle est même devenue obligatoire par la loi Alur.

Qu’est-ce que l’assurance PNO ?

L'assurance PNO vise à protéger les propriétaires de biens immobiliers non occupés. Cette protection prend différentes formes, il y a l'assurance individuelle, celle pour un immeuble entier et enfin celle pour un groupe de propriétaires.

La réglementation autour de l'assurance PNO a subi une évolution notable avec la loi Alur. Désormais, si votre bien est en copropriété, c'est une obligation. La convention Indemnisation et Recours des Sinistres Immeubles (IRSI) est là pour définir les responsabilités de l'assureur PNO.

Quelles sont les garanties de base de l’assurance PNO ?

L'assurance PNO offre une série de garanties de base pour couvrir les divers risques liés à un bien immobilier non occupé :

  • La responsabilité civile : elle protège le propriétaire en cas de dommages causés à des tiers par son bien.
  • La couverture multirisque : elle englobe une variété de risques tels que les dégâts des eaux, le vol, le vandalisme, le bris de glace, l', les événements climatiques, les catastrophes naturelles et technologiques.
  • La garantie défense et recours : elle offre une protection juridique au propriétaire en cas de litiges ou de conflits liés au bien immobilier.

Qu’en est-il des garanties optionnelles ?

Certaines assurances PNO proposent aussi des garanties optionnelles pour répondre aux besoins spécifiques de chaque propriétaire. Parmi elles, on retrouve la garantie dégâts matériels, la protection juridique, la garantie perte de revenus et la garantie loyers impayés. À vous de peser le pour et le contre afin de personnaliser votre contrat.

4.5/5 - (40 votes)
Lire aussi   Comment éviter les arnaques de la rénovation énergétique?

Laisser un commentaire

Autres