Attention! La France construit sa deuxième plus grande centrale solaire sur un terrain dangereux!

La deuxième plus grande centrale solaire de est en projet de dans l'Oise, un projet ambitieux développé sur une ancienne base militaire pour un respect optimal de l'.

Nous pouvons souligner l'initiative du ministère des Armées qui a libéré plus de 2 000 hectares de terrains pour le développement de centrales solaires photovoltaïques. À l'Oise, ces terrains viennent accueillir des sur 147 hectares de l'ancienne base militaire, pour une puissance installée de 200 MW.

Cette énergie, pour donner une idée, est suffisante pour couvrir la consommation annuelle d'une ville abritant 85 000 habitants. Le projet a été soigneusement ajusté pour minimiser l'impact sur la biodiversité locale. Plusieurs mesures ont été prises, telles que la réduction de la taille initiale du projet, la transplantation et la de graines pour protéger certaines plantes, ainsi que des mesures spécifiques pour protéger les milans royaux repérés dans la zone.

Rubis Photosol, en collaboration avec la Banque des territoires, a été sélectionnée pour piloter ce projet, représentant un investissement de 130 millions d'euros. Cependant, avant de réaliser ce projet, un travail de dé est nécessaire. L'ancien terrain militaire est en effet parsemé d'éclats de munitions et de bombes non explosées, dont l'élimination est primordiale pour la sécurité de tous.

La réalisation des travaux devrait avoir un impact économique positif sur la région, avec la création de plus de 400 emplois. Les panneaux photovoltaïques seront mis en service progressivement entre 2024 et 2026. Ces panneaux à couches minces, fabriqués par l'entreprise américaine First Solar, ont été choisis pour maximiser la production d'énergie dans cette région de France.

4.8/5 - (18 votes)
Lire aussi   Alerte ! L'énergie des vagues, la nouvelle tendance en matière d'énergie renouvelable?

Laisser un commentaire

Autres