TotalEnergies lance un pari fou pour sauver l’environnement

TotalEnergies s'engage à minimiser l'impact environnemental de ses raffineries en Europe en lançant un appel d'offre pour acquérir 500 000 tonnes d' chaque année.

En utilisant cet vert dans le processus de désulfuration du pétrole, les émissions de dioxyde de soufre, nuisibles à la fois pour la santé et l', devraient grandement diminuer. En effet, l'hydrogène utilisé actuellement est issu des énergies fossiles, une source notoirement polluante.

Une économie notoire de CO2

Avec l'adoption de l'hydrogène vert, on espère une diminution significative des émissions de , de l'ordre de 5 millions de tonnes par an. Il est néanmoins important de noter que la production d'une telle quantité d'hydrogène nécessiterait une consommation électrique conséquente, estimée à environ 30 TWh.

Une initiative critiquée

Même si cette initiative est louable, elle n'est pas sans susciter une certaine controverse. Notamment, l'argument soulevé concerne l'exploitation massive d' nécessaire à la production d'hydrogène. Nombreux sont ceux qui pensent que les efforts devraient plutôt être déployés vers la des transports et des industries, plutôt que de concentrer les ressources sur une industrie pétrolière en déclin.

Les points positifs de cette démarche

Même si cette initiative suscite des critiques, elle présente également de nombreux avantages. D'abord, il faut rappeler que les raffineries ne se limitent pas à la production de carburants. Elles fournissent aussi une variété de matériaux et de molécules utilisés dans de nombreux produits. Ainsi, minimiser leur empreinte carbone reste un objectif bénéfique.

Lire aussi   Le métro de Rennes innove avec une première française en géothermie

Il ne faut pas non plus négliger le rôle clé des grands acteurs privés comme TotalEnergies dans la transition énergétique. Leur implication dans ce genre d'initiatives peut en effet être déterminante. Enfin, l'importante demande en hydrogène que cela implique pourrait donner un coup de pouce à l'industrie de l'hydrogène vert en Europe, présentant un potentiel certain pour le développement de cette technologie propre.

4/5 - (33 votes)

Laisser un commentaire

Autres