Attention : L’industrie solaire secouée par la politique américaine, découvrez comment !

Le monde de l'énergie solaire connaît actuellement des turbulences majeures avec des mouvements marqués de l'industrie photovoltaïque en raison de la législation américaine et des actions des fabricants internationaux.

Meyer Burger ferme en Allemagne, une éclipse pour le marché européen

En avril prochain, le fabricant suisse de Meyer Burger cessera ses activités en . Cette annonce représente un tournant préoccupant pour le secteur photovoltaïque européen.

Le “Inflation Reduction Act” de Biden, un levier pour les énergies renouvelables

En 2022, le chef de l'état américain, Joe Biden, a adopté le “Inflation Reduction Act”. Ce texte prévoit une enveloppe de 369 milliards de dollars pour la des énergies renouvelables. Les entreprises de la filière photovoltaïque bénéficieront d'importantes subventions, avec une attention particulière portée aux produits fabriqués sur le sol américain. Le texte instaure également des taxes significatives sur les produits provenant de , pays dominant le secteur photovoltaïque.

Le marché américain, nouvel horizon pour les fabricants de panneaux solaires

En raison de cette nouvelle législation, les entreprises du secteur solaire sont encouragées à s'implanter aux États-Unis. Meyer Burger envisage d'ailleurs de délocaliser sa production vers ce pays. Ainsi, les panneaux solaires chinois, bloqués aux frontières américaines en raison des taxes imposées, trouvent une nouvelle route vers l'. Cela inonde le marché européen de produits à des très compétitifs, mettant les fabricants locaux en difficulté face à cette concurrence. L'industrie américaine solaire, protégée de la concurrence asiatique et soutenue par des subventions, se transforme en un pôle pour l'industrie photovoltaïque.

Lire aussi   L'Italie pourrait relancer son programme nucléaire après 30 ans

Conséquences pour l’Europe et actions de Bruxelles

La fermeture de l'usine Meyer Burger en Allemagne impactera environ 500 emplois. Cette situation marque une période d'incertitude pour l'industrie photovoltaïque européenne. Bruxelles essaie actuellement de préserver le secteur solaire en Europe. Pour cela, elle a adopté une réglementation favorisant une industrie à émissions nettes nulles, autorisant les États membres à attribuer jusqu'à 30 % des capacités d'enchères à des producteurs locaux. De plus, l'UE envisage de mettre en place une loi pour lutter contre le travail forcé, ce qui pourrait limiter les importations de panneaux solaires chinois.

La situation en France

En France, bien que des producteurs de panneaux solaires soient présents, leur production reste insuffisante. Un projet de gigafactory de panneaux solaires est néanmoins prévu près de Marseille. Cette usine, qui devrait employer 3000 personnes dès son ouverture programmée en 2025, pourrait apporter une bouffée d'oxygène au marché solaire français.

4.2/5 - (24 votes)

Laisser un commentaire

Autres