Attention! Les collèges des Bouches-du-Rhône se mettent au vert!

Le département des Bouches-du-Rhône a annoncé un plan audacieux pour réduire sa d' : l' de panneaux solaires sur les toits de ses collèges. Découvrez comment ce projet ambitieux pourrait transformer la d'énergie des établissements d'enseignement.

Un projet à l’échelle départementale

Le département des Bouches-du-Rhône, qui compte 137 collèges, a décidé de lutter contre la surconsommation d'électricité. Ces établissements sont à l'origine de pas moins de 70% des dépenses énergétiques du département. Les édiles ont alors imaginé un plan pour y faire face : équiper les toits des collèges de panneaux solaires.

Les critères de sélection des établissements

39 collèges ont été choisis pour accueillir ces installations photovoltaïques. Plusieurs critères ont été pris en compte pour cette sélection : la capacité structurelle des bâtiments à supporter le poids des panneaux, l'orientation et l'exposition des toits, ainsi que leur surface. Ces installations devraient produire ensemble 7,7 MWc, soit 40% de la consommation en électricité de l'ensemble des collèges du département.

Partenariat avec Solarhona

Le projet se fera en collaboration avec Solarhona, filiale de la Compagnie nationale du Rhône spécialisée dans le développement et l'exploitation de centrales photovoltaïques. Pendant 23 ans, Solarhona sera responsable de la , de l'exploitation et de la maintenance des installations.

Un contrat de location des toits

Le partenariat entre Solarhona et le département repose sur un contrat de location. Solarhona reçoit le droit de produire et de vendre l'électricité générée par les panneaux solaires. En échange, elle paie une redevance au département qui comporte une part fixe, basée sur la surface des toits mis à disposition, et une part variable dépendant de la production réelle.

Lire aussi   Investir dans le solaire maintenant : Bonne ou mauvaise idée face à ces prix ?

Financement du projet

Le budget total du projet s'élève à 19 millions d'euros, financés à la fois par Solarhona (3 millions d'euros), l'État français (4,1 millions d'euros) et le département des Bouches-du-Rhône. Le département ambitionne de réaliser 1,6 million d'euros d' d'énergie grâce à l'autoconsommation, 0,2 million d'euros de certificats d'économies d'énergie et de recevoir 1,8 million d'euros de redevance de la part de Solarhona.

Une dimension pédagogique

Mais le projet ne se limite pas à une simple installation technique. Il inclut également un volet éducatif avec des ateliers sur les énergies renouvelables et la consommation responsable pour les élèves des collèges concernés. Non seulement cette initiative permettra de diminuer l'empreinte écologique du département mais elle éduquera également les jeunes générations sur l'importance des énergies renouvelables.

4.9/5 - (10 votes)

Laisser un commentaire

Autres