L’Italie pourrait relancer son programme nucléaire après 30 ans

Un vent nouveau souffle sur l'Italie qui envisage de tourner la page de son passé nucléaire. Dans l'optique d'atteindre la en 2050, le pays examine la possibilité d'intégrer à nouveau l' dans son mix énergétique.

Historique du nucléaire en Italie

Il y a plus de 30 ans, en 1987, l'Italie a cessé d'utiliser l'énergie nucléaire. Cette décision avait été prise à la suite de l'accident de Tchernobyl et d'un référendum national. Par la suite, un autre référendum organisé en 2011 a réaffirmé la position des citoyens italiens contre l'utilisation de cette source d'énergie.

Réintroduction du nucléaire

Cette année, la situation a commencé à évoluer. La Chambre des députés a en effet approuvé en mai une motion favorisant le retour potentiel de l'énergie nucléaire. Cela a ouvert la voie à des discussions entre le gouvernement italien et les principaux acteurs de l'industrie nucléaire.

Plateforme nationale pour le nucléaire durable

Dans ce contexte, le ministère de l' a mis en place la “Plateforme nationale pour le nucléaire durable”. Cette initiative a pour but de rassembler diverses entités publiques, universitaires, associations scientifiques, investisseurs et experts en et démantèlement nucléaires. Les priorités sont multiples : élaborer une stratégie, concevoir un plan d'action et sensibiliser le public à cette question.

Vers une utilisation de nouvelles technologies nucléaires

L'Italie ne compte pas se reposer sur les anciennes technologies nucléaires. Au contraire, elle envisage d'utiliser des technologies de pointe, comme les petits réacteurs modulaires (SMR). Les réacteurs de quatrième génération et la sont également à l'étude.

Lire aussi   Étonnant : comment est produite l'énergie nucléaire dans nos centrales ?

Opposition des écologistes

Mais cette décision ne fait pas l'unanimité, notamment au sein de la communauté écologiste. Ces derniers pointent du doigt les coûts importants liés à l'énergie nucléaire ainsi que les difficultés de gestion des déchets radioactifs. Ils jugent également que ce choix va à l'encontre de la volonté populaire exprimée lors des référendums précédents.

En dépit de ces divergences, l'Italie semble déterminée à diversifier ses sources d'énergie. Le nucléaire pourrait donc jouer un rôle complémentaire aux côtés des énergies renouvelables telles que l', le solaire et l'hydroélectrique.

4.9/5 - (31 votes)

Laisser un commentaire

Autres