Quand EDF se mêle de dissuasion nucléaire : tout ce que vous devez savoir

et le ministère des Armées ont récemment conclu un partenariat en vue de la production future de tritium, un gaz rare et précieux dans le domaine de la dissuasion . Ce projet ambitieux, qui devrait débuter en 2025, mobilise également le Commissariat à l'énergie atomique (CEA). La centrale de Civaux, la plus récente des installations nucléaires françaises, se trouve au coeur de cette entreprise.

Un partenariat pour la production de tritium

EDF et le ministère des Armées ont décidé de collaborer dans le but de sécuriser l'approvisionnement français en tritium, un gaz rare servant à la dissuasion nucléaire. Pour ce faire, ils ont choisi d'utiliser les réacteurs de la centrale de Civaux.

Irradiation de matériaux par EDF

Dans le cadre de ce partenariat, EDF va également se charger de l'irradiation de matériaux pour le compte de l'Armée française. Cet aspect de la collaboration fait également intervenir le CEA.

Le processus de production du tritium

La production du tritium devrait commencer en 2025. Le processus inclut la livraison par le CEA de matériaux contenant du lithium à la centrale de Civaux. Ces matériaux seront ensuite assemblés et chargés dans le réacteur pendant une période de sept mois. Enfin, ils seront retirés et démontés pour achever la production du tritium.

Lire aussi   La révolution de l'énergie en Bulgarie : quels impacts en 2023?

La centrale de Civaux

Mise en service en 1997, la centrale de Civaux est la plus récente des installations nucléaires françaises. Située en Haute-Vienne, elle est dotée de deux réacteurs à eau pressurisée d'une puissance unitaire de 1450 MWe.

Le tritium et la dissuasion nucléaire

Le tritium joue un rôle majeur dans la dissuasion nucléaire en faisant partie intégrante des bombes thermonucléaires. Il est utilisé pour accélérer la réaction de fission et participe à la réaction de fusion.

Les particularités du tritium

Le tritium a une demi-vie de seulement 12,5 ans, ce qui signifie qu'il se désintègre et disparaît spontanément. La production française de tritium était assurée par le CEA jusqu'en 2009. Les stocks actuels sont suffisants jusqu'en 2035-2040.

EDF et l’irradiation de matières pour des organismes tiers

En plus de sa collaboration avec le ministère des Armées, EDF a trouvé un accord avec Westinghouse. L'entreprise envisage en effet de développer l'irradiation de matières pour le compte d'organismes tiers, et ce nouvel accord concerne la production de Cobalt-60, un isotope largement utilisé dans le domaine médical.

4.5/5 - (15 votes)

Laisser un commentaire

Autres