Actualités sur le gaz et de l'huile de schiste : prospection, exploitation, extraction par fracturation hydraulique...

Le Maroc débute l'exploitation du gaz de schiste

gaz de schiste  Marco

Le Maroc vient de rejoindre le cercle encore assez fermé des pays producteurs de gaz de schiste. L'exploitation en a été confiée à la compagnie irlandaise Circle Oil et le lancement de l'activité permettra au pays de diversifier son mix énergétique et de tendre vers plus d'indépendance.

C'est dans le nord du pays, dans la province de Kenitra, sur le site de la ville de Lalla Mimouna distante de quelques 80 kilomètre de la ville de Rabat que le premier puits de forage de gaz de schiste vient officiellement d'être lancé.

Et pour l'occasion, le marché des opérations de forage du puits a été attribué à la société irlandaise énergétique Circle Oil, bien connue dans le secteur des hydrocarbures et du gaz non conventionnel.

Le PDG de la compagnie Circle Oil, Mitch Flegg a fait savoir son profond contentement quant à la qualité du site et du Maroc en général pour sa société : "La productivité de ce premier puits est très encourageante pour notre portfolio au Maroc." Pour rappel, Circle Oil détient 75% du permis d'exploitation de Lalla Mimouna et l'Office National des Hydrocarbures et des Mines 25%.

La capacité du site de forage est en effet des plus satisfaisantes, car avec un débit de près de 2 millions de pieds cubes par jour, le niveau de production de gaz de schiste est jugée "positive et encourageante" de la part de la compagnie énergétique irlandaise.

Diversifier le mix et réduire la dépendance énergétique

Ce premier forage du genre est ainsi une excellente nouvelle pour le pays car il dépend encore quasiment à 100% de ses partenaires étrangers pour ce qui est de son approvisionnement énergétique. Aussi, le Royaume cherche-t-il à réduire drastiquement les importations pour alléger la facture totale, et le développement des hydrocarbures conventionnels comme non conventionnels (gaz de schiste notamment) entre parfaitement dans ce plan.

C'est une sorte d'aboutissement pour la politique énergétique menée par les dirigeants politiques du pays car ils avaient initié ce plan de diversification et de réduction de la dépendance depuis cinq années maintenant.   

Signe que le pays est prometteur sur la question, de plus en plus de compagnies multinationales de l'énergie cherchent à s'installer au Maroc : BP, Chevron ou encore Cairn ont a ce titre ouvert des bureaux dans le pays.

Pour autant, le défi majeur auquel le Maroc devra rapidement faire face reste tout comme son voisin l'Algérie la rareté de l'eau. De l'eau pourtant encore massivement utilisée dans l'extraction du gaz de schiste via la technique de la fracturation hydraulique. A cet égard, il n'est pas impossible que le pays mise sur l'emploi de solutions alternatives au fracking dans un avenir proche dès lors que des techniques telles que celle dite du fluoropropane se généralisent.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire

Réseaux sociaux

LeGazDeSchiste.fr