Actualités sur le gaz et de l'huile de schiste : prospection, exploitation, extraction par fracturation hydraulique...

Gazprom va poursuivre l'exploitation du GNL au détriment du gaz de schiste

Gazprom  exploitation  GNL  gaz de schiste

Lors d'une réunion récente, le conseil d'administration de Gazprom a pris note des informations concernant les perspectives de croissance des industries du gaz de schiste et du GNL à travers le monde, ainsi que des opportunités et des menaces qui pèsent sur la société.

Il a été souligné que la part des États-Unis dans la production mondiale de gaz de schiste dépassait 95% en 2018. Selon les prévisions actuelles, ce pays restera le principal producteur de gaz de schiste à long terme. De plus, on s'attend à ce que la production de gaz de schiste à l'extérieur de l'Amérique du Nord n'ait pas d'incidence importante sur la configuration du marché mondial du gaz et les activités d'exportation futures de Gazprom, même d'ici 2030.

Lors de la réunion, il a été noté que les tremblements de terre au Royaume-Uni - le seul pays d'Europe à avoir tenté, jusqu'à une date récente, de lancer le développement du gaz de schiste à l'échelle industrielle - ont conduit à un certain nombre d'interdictions légales sur la production commerciale de gaz de schiste dans le pays.

Pour Gazprom, la production de gaz de schiste n’est pas réalisable à moyen et à long terme, compte tenu des avantages économiques et environnementaux importants du gaz naturel issu de gisements classiques, ainsi que du volume de ses réserves prouvées.

Un aperçu des tendances du GNL a montré un nombre accru de décisions d’investissement final (FID) dans les projets de GNL. De septembre 2018 à octobre 2019, sept nouveaux projets de GNL en Amérique du Nord, en Russie et en Afrique ont été réalisés avec des FID. Un record pour le secteur. Néanmoins, des estimations indépendantes prédisent que les taux de croissance du marché au cours de la prochaine décennie seront similaires à ceux de la présente décennie.

D'ici 2030, la Russie devrait devenir un leader dans la mise en service de nouvelles capacités de GNL. La région Asie-Pacifique apportera la plus grande contribution à la croissance des importations mondiales de GNL - 60% -.

La réunion a souligné que Gazprom poursuivait ses efforts pour développer son segment GNL et que le comité de direction avait pour mission de continuer à surveiller les perspectives de l'industrie du gaz de schiste et du GNL dans le monde.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire

Réseaux sociaux

LeGazDeSchiste.fr