Actualités sur le gaz et de l'huile de schiste : prospection, exploitation, extraction par fracturation hydraulique...

Royaume-Uni : National Grid importe du GNL américain issu de schistes

Royaume-Uni  National Grid  GNL  schiste

Le boom du gaz de schiste aux États-Unis va pour la première fois retentir au Royaume-Uni, alors qu'une livraison de gaz naturel liquéfié (GNL) américain est arrivée ce week-end Outre-Manche. Une commande passée à l'origine par National Grid, compagnie d'électricité et de gaz britannique.  

Un transporteur de GNL lié au Royaume-Uni est arrivé dans le port de l’Île de Grain, dans le Kent ce samedi 29 juillet, transportant suffisamment de gaz pour répondre à la moitié de la demande quotidienne moyenne cet été dans le pays.

L'arrivée de cette cargaison inaugurale est très attendue au Royaume-Uni, dans un contexte de craintes autour de l'annonce de la maison-mère de Britsh Gas, Centria, qui a fait part de la fermeture prochaine de la plus importante installation de stockage de gaz du pays après 30 ans d'activité.

Tandis que les réserves de la mer du Nord continuent de chuter, le Royaume-Uni dépend de plus en plus des contrats de livraisons à long terme via le gazoduc norvégien et les importations qataries de GNL. L'an passé, le pays s'est appuyé sur les importations norvégiennes pour couvrir 34% de sa demande, mais il lui est arrivé d'avoir recours aux livraisons norvégiennes à hauteur de 42%, selon le fournisseur de données de marché ICIS.

Les États-Unis réussissent à devenir une importante force d'exportation d'énergie - après des années de dépendance à l'égard des importations - grâce de l'essor de sa propre production de gaz de schiste.

« Ces livraisons nous donnent la possibilité de varier les sources de gaz sur lesquelles nous pouvons nous appuyer », déclare Simon Culkin, responsable du terminal de l’Île de Grain où sera stocké le GNL. « Cette année, nous avons fait importer des livraisons venues d'Algérie, du Qatar, et même d'Amérique du Sud aussi. Plus vous avez de sources, mieux c'est. »

Simon Culkin affirme que son équipe prend environ 30 heures pour pomper le gaz des cuves du navire de livraison, le gaz est ensuite refroidi à un état liquide, à 160 degrés au-dessous du point de congélation, dans l'un des huit conteneurs géants du terminal, qui détiennent 1 million de mètres cubes de gaz. C'est la plus grande installation de stockage de GNL en Europe et l'un des 10 sites les plus avancés au monde.

Le terminal GNL de Grain est capable de libérer le gaz dans le réseau national britannique de gaz en une heure après avoir reçu une commande. 

Du GNL à destination d'un des six gros clients de National Grid

National Grid a indiqué qu'il ne révélerait pas quelle compagnie a acheté cette cargaison. Selon les observateurs, il est fort probable qu'il s'agisse d'un de ses six principaux clients : BP ou Centrica pour le Royaume-Uni, Sonatrach pour l'Algérie, Iberdrola en Espagne, Engie en France ou Uniper en Allemagne.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire

Réseaux sociaux

LeGazDeSchiste.fr