Actualités sur le gaz et de l'huile de schiste : prospection, exploitation, extraction par fracturation hydraulique...

Fracturation : feu vert pour Cuadrilla au Royaume-Uni

Fracturation  blackpool Cuadrilla   Royaume-Uni

Après une évaluation indépendante concernant la résilience financière du projet, Cuadrilla a obtenu une autorisation de fracturation du sol délivrée par la ministre britannique de l'Energie et de la croissance propre, Claire Perry.

Niveau de résilience financière suffisant

Cuadrilla a reçu le feu vert pour commencer à fracturer son premier puits de gaz de schiste horizontal onshore du Royaume-Uni, près de Blackpool, après avoir obtenu l'aval d'un évaluateur indépendant concernant la résilience financière du projet.

La ministre britannique de l'Energie et de la croissance propre, Claire Perry, a annoncé ce mardi 24 juillet qu'elle avait autorisé Cuadrilla Bowland Ltd à forer des roches de schiste à environ 2 300 mètres sous le site de Preston New Road, dans le Lancashire, sous réserve de certaines conditions.

La décision a mis en colère les militants et groupes de résidents locaux, et représente une première au Royaume-Uni. En effet, c'est la première fois qu'une entreprise obtient le plein consentement pour la fracturation dans le but d'extraire des combustibles fossiles onshore au Royaume-Uni.

Le Comité sur le changement climatique (CCC) a précédemment déclaré que le développement du gaz de schiste au Royaume-Uni devait respecter trois conditions : se prémunir contre les fuites de méthane, réduire la consommation de gaz et réduire les émissions dans d'autres secteurs de l'économie.

Néanmoins, Claire Perry a réitéré son point de vue quant au fait que le Royaume-Uni était en mesure de développer une industrie nationale du gaz de schiste tout en maintenant ses objectifs de transition vers une « économie à faibles émissions de carbone ».

« Le gaz de schiste a le potentiel d'être une nouvelle source d'énergie domestique, améliorant davantage notre sécurité énergétique en nous aidant à poursuivre notre transition vers une économie à faibles émissions de carbone », a-t-elle déclaré dans un communiqué. Le gaz de schiste « a également la capacité d'offrir des avantages économiques substantiels, d'un point de vue national et local, notamment par la création d'emplois bien rémunérés et de haute qualité. »

Le secrétaire d'État aux Affaires commerciales, Greg Clark, avait déclaré plus tôt cette année que la résilience financière des exploitants de gaz de schiste devrait être examinée par voie politique, en raison des inquiétudes concernant la santé financière de certaines entreprises de fracturation.

En conséquence, l'autorité britannique chargée des infrastructures et des projets a été invitée à effectuer une évaluation indépendante, et elle a conclu ce même mardi qu'elle estimait que l'entreprise Cuadrilla avait « un niveau de résilience financière suffisant pour entreprendre le projet ».

Cuadrilla a salué la décision, ajoutant qu'elle préparait maintenant une demande pour commencer la fracturation hydraulique d'un deuxième puits sur le site.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire

Réseaux sociaux

LeGazDeSchiste.fr