Actualités sur le gaz et de l'huile de schiste : prospection, exploitation, extraction par fracturation hydraulique...

Le gaz de schiste américain sur le point de débarquer en Europe

gaz de schiste  Etats-Unis  Europe

La révolution du gaz de schiste porte terriblement bien son nom, car après avoir changé totalement la donne de l'échiquier mondial de l'énergie, les USA vont pour la première fois depuis 40 ans exporter leur gaz vers l'Europe. Une première mais certainement pas une dernière.    

Nous consommerons très bientôt du gaz de schiste américain, en France mais dans toute l'Europe également car les supertankers US sont sur le point de quitter les terres de l'Oncle Sam pour venir accoster sur le Vieux Continent. Une première à plus d'un titre qui prend tout l'air d'une véritable révolution énergétique. Car c'est une première tant pour les Etats-Unis que pour l'Europe.

Des premières côtés USA et Europe

Une première pour les Etats-Unis puisque le pays est en train de passer de plusieurs décennies d'importations à de nombreuses années d'exportations. Un renversement total, un tour complet à 360° que peut d'autres secteurs connaissent. Pour rappel, le premier choc pétrolier des années 70 avaient entraîné aux Etats-Unis une interdiction pure et simple de toute exportation de gaz vers quelques pays que ce soit et de nombreux terminaux gaziers pour l'importation avaient même été mis sur pied pour satisfaire la demande intérieure américaine. Mais la révolution du gaz de schiste de 2006 est passée par là à tel point que les terminaux d'importation ont été transformés en terminaux....d'exportation. 

Cheniere Energy, l'un de tous premiers groupes gaziers américain a ainsi largement investi dans les infrastructures afin d'être en capacité de traiter des quantités massives de gaz de schiste, du méthane en l'occurrence, de les liquéfier pour les transporter par voie maritime.

Mais c'est une première également pour l'Europe car le gaz provient jusqu'à présent de pays tels que la Russie, la Norvège et bientôt l'Azerbaïdjan voire même l'Iran. Jamais du gaz américain n'a encore circuler dans nos chaudières et fait fonctionner nos gazinières.

L'Europe, un marché juteux et demandeur

Les Etats-Unis vont donc pouvoir profiter d'un marché européen particulièrement attractif pour les groupes gaziers US car les prix du gaz sont ici deux voire trois fois plus élevés qu'en terre américaine. Une aubaine supplémentaire pour le pays qui doit d'un côté écouler ses stocks tout en générant une marge confortable. Le tout sur fond de demande en gaz appelée à croître régulièrement année après année. De quoi se frotter les mains d'avance pour les Etats-Unis. Mais de quoi également se frotter les mains côté Européens puisque ce tout nouveau fournisseur, avec qui les relations diplomatiques sont plus que cordiales, permettra de se dégager quelque peu du russe Gazprom qui dictait  sa loi tarifaire jusque là.

En France, les groupes énergétiques sont déjà sur les starting-blocks puisqu'Engie ou encore EDF ont d'ores et déjà pris les devants en passant commande à Chenière Energy de respectivement 12 et 26 cargos de gaz par année.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire

Réseaux sociaux

LeGazDeSchiste.fr