Actualités sur le gaz et de l'huile de schiste : prospection, exploitation, extraction par fracturation hydraulique...

La ministre britannique de l'Energie défend la fracturation hydraulique

royaume-uni ministre  Energie  fracturation hydraulique

La ministre britannique de l'Énergie, Claire Perry, a insisté sur le fait que le Royaume-Uni dépendra toujours du gaz dans un avenir proche et a défendu le processus de la fracturation pour produire ce gaz.

Une vision anti-gaz

S'exprimant lors du Forum des leaders sur la Durabilité organisé par edie le mardi 5 février, Mme Perry a souligné qu'environ 80% des foyers britanniques dépendent actuellement du gaz pour cuisiner et chauffer leurs maisons.

« Il existe une vision anti-gaz », a-t-elle déclaré aux délégués, « et une idée selon laquelle nous pouvons passer directement à un système entièrement renouvelable ».

« Même si vous utilisez le niveau maximal d’énergie renouvelable, y compris le stockage électrique par batterie, vous aurez toujours besoin d’une forme de production thermique», a-t-elle ajouté.

Un certain niveau de dépendance au gaz

« Vous ne pouvez pas exploiter un système énergétique entièrement basé sur les énergies renouvelables aujourd'hui. Nous avons donc un certain niveau de dépendance au gaz. »

« Ce que vous obtiendrez de moi, ce seront des prises de décision fondées sur des faits et non des décisions idéologiques », a-t-elle déclaré, ajoutant que « l’argument est que si nous pouvons produire du gaz de manière sûre et durable, chaque fois que nous en avons besoin, cela crée des emplois. »

« Si vous étiez confronté à ces faits en tant que ministre de l'Énergie, je pense que vous décideriez probablement, comme moi, que nous devrions explorer cette question de manière sûre et sobre et voir s'il existe une ressource qui mérite d'être développée davantage. »

La fracturation pas écartée par le gouvernement

Elle a déclaré que le gouvernement « continuerait à examiner le processus » de fracturation. « Nous avons évidemment été très clairs sur nos limites environnementales, qui sont, je pense, les meilleures au monde. Si les entreprises de fracturation peuvent s'y plier, elles seront les bienvenues. »

Il a récemment été largement rapporté dans les médias nationaux que Claire Perry avait refusé d'assouplir les règles de fracturation à la demande de l'entreprise Cuadrilla.

La fracturation hydraulique consiste à injecter un liquide sous haute pression dans des roches souterraines et des trous de forage afin de forcer l'ouverture de fissures existantes et d'extraire du pétrole ou du gaz.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire

Réseaux sociaux

LeGazDeSchiste.fr