Actualités sur le gaz et de l'huile de schiste : prospection, exploitation, extraction par fracturation hydraulique...

La Chine va exploiter son gaz de schiste avec BP

Chine  gaz de schiste  BP

La superpuissance asiatique qui connaît un ralentissement de son économie n'en demeure pas moins demandeuse en énergie. Si elle représente un marché important pour les vendeurs de GNL, elle est sur le point d'exploiter son propre gaz de schiste en collaboration avec le géant BP.

Disposer d'une énergie abondante et au coût maîtrisé tout en remplaçant l'usage du charbon, voilà l'un des objectifs de la Chine qui s'est lancé il y a peu dans un vaste plan d'utilisation du gaz naturel. Car la superpuissance asiatique continue d'avoir des besoins conséquents en énergie : tout son tissu industriel et productif en dépend en grande partie. Il faut donc trouver pour le pays suffisamment de gaz pour faire tourner ses usines et fonctionner ses industries diverses. Mais les récents chiffres publiés sur la santé économique du pays ont quelque peu refroidi les ambitions nationales : la croissance de l'économie chinoise est ainsi à son plus bas niveau depuis 25 années, certains analystes parlant même de récession. L'une des conséquences directes est ainsi un certain fléchissement dans le niveau des commandes de GNL que le pays passait jusque là.

Si sur le moyen et long terme, la Chine redeviendra bien une puissante locomotive qui continuera de tirer le marché mondial du gaz vers le haut, dans le court terme en revanche les prévisions sont moins optimistes. La Chine s'est alors récemment tourné vers ses propres ressources, et il apparaît que cet immense pays serait bien voire très bien pourvu en gaz de schiste. Et si des opérations d'exploration ayant été annoncées il y a quelques mois n'ont pas donné suite, la Chine n'a pas dit son dernier mot et vient de se rapprocher de BP pour relancer les travaux.

Du gaz de schiste avec BP

Un communiqué officiel du groupe BP fait ainsi mention d'un accord trouvé avec le groupe public chinois CNPC : il porte sur un accord de partage de production pour des opérations d'exploration, de développement et de production de gaz de schiste dans le bassin du Sichuan au centre du pays. Un ambitieux projet puisque la zone de recherche couvre non moins de 1 500 kilomètres carrés. Le directeur général de BP, Bob Dudley, a indiqué à cet effet : "Nous allons apporter notre expérience mondiale à notre premier projet de gaz non-conventionnel terrestre en Chine avec CNPC" .

Il s'agit ainsi du tout premier accord de ce genre entre la Chine et un puissant groupe énergétique mondial concernant le développement du gaz de schiste dans le pays. La Chine espère bien ainsi vivre la même révolution énergétique que les Etats-Unis qui sont devenus les premiers producteurs mondiaux en peu de temps grâce à un gaz abondant qui a bouleversé favorablement la donne de son économie.

Energie abondante, autosuffisance, baisse des coûts industriels, revente sur les marchés internationaux...la Chine ambitionne la même chose.

Reste à savoir si les opérations mettront bel et bien à jour d'importants gisements de gaz de schiste comme cela est sérieusement envisagé par BP et le gouvernement chinois.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire

Réseaux sociaux

LeGazDeSchiste.fr