Actualités sur le gaz et de l'huile de schiste : prospection, exploitation, extraction par fracturation hydraulique...

L'Afrique du Sud va attribuer les licences d'exploitations en septembre

Afrique du sud  Gaz de schiste

Afin de diminuer son usage du charbon et de réduire par la même sa dépendance énergétique, l'Afrique du Sud va accorder des licences d'exploitations du gaz de schiste en septembre.      

Le gouvernement d'Afrique du Sud prend le taureau par les cornes en ce qui concerne son avenir énergétique. Le pays dispose de sous-sols des plus riches en termes de quantités de gaz de schiste. Un "trésor énergétique" pour certains même qui permettrait au pays de bénéficier de suffisamment de stocks pour tendre vers une indépendance énergétique et récolter les recettes issues de la vente de son surplus. C'est pourquoi le gouvernement va attribuer en septembre prochains plusieurs licences d'exploitations à différentes compagnies étrangères.

Mais pour l'instant, rien n'est encore extrait, tout reste enfoui. Car seule, l'Afrique du Sud ne peut exploiter son gaz de schiste, le savoir-faire, les ressources financières et technologiques lui manquant. Aussi, le gouvernement en place a-t-il fait le choix de s'adjoindre les services de grandes compagnies internationales telles que Royal Dutch Shell. Pour cela, le pourvoir politique a dans un premier temps initié une loi autorisant le développement des activités d'exploitation du gaz de schiste sur son territoire. Une nouvelle disposition législative qui n'est pas allée sans soulever de vives réactions de l'opinion publique, craignant que l'activité génère un impact des plus néfastes sur l'environnement, la faune et la flore locale, les réserves en eau potable.

Car la région semi-aride de Karoo, jugée particulièrement prometteuse en termes de gaz de schiste, est intrinsèquement des plus sensibles sur la question des réserves en eau. Une zone par ailleurs très peuplée et à l'écosystème fragile. Aussi, le gouvernement a conditionné le démarrage des activités de forage à la mise en place de process d'extraction qui permettent de ne pas impacter toute la zone. Les associations de défense de l'environnement semblent avoir trouvé satisfaisantes les nouvelles dispositions prises en la matière.

Aussi, le gouvernement devra trancher d'ici peu entre plusieurs grands noms du secteur. A l'heure actuelle, les compagnies que sont Royal Dutch Shell donc mais également Falcon Oil and Gas ainsi que Bundu Gas & Oil tiennent particulièrement bien la corde.

En misant sur le filon du gaz de schiste, l'Afrique du Sud entrera ainsi dans une nouvelle ère, dans une nouvelle phase de son développement économique et énergétique. Des milliers d'emplois directs et indirects sont à la clé, de même que plusieurs années de consommation d'énergie. Une excellente manière également de se passer de l'usage du charbon, très polluant. Mais le pays devra tenir ses engagements quant au respect de l'environnement.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire

Réseaux sociaux

LeGazDeSchiste.fr