Actualités sur le gaz et de l'huile de schiste : prospection, exploitation, extraction par fracturation hydraulique...

YPF espère un boom du schiste en Argentine

YPF  boom  schiste  exploration Argentine

Le groupe énergétique contrôlé par l'État argentin promet des dépenses dans le cadre de la campagne d'investissement du président Macri.

YPF, la plus grande compagnie pétrolière d'Argentine, a annoncé qu'elle allait investir plus de 30 milliards de dollars (26 milliards d'euros) au cours des cinq prochaines années dans une initiative visant à profiter de l'émulation autour du boom du gaz de schiste américain.

Cette promesse fait de l'entreprise contrôlée par l'État le premier investisseur en Argentine à une période où le gouvernement libéral du président Mauricio Macri cherche à attirer des investissements pour consolider un rebond économique après six années de stagnation.

Profiter de l'émulation

YPF poursuivra ses efforts pour développer les énormes ressources non-conventionnelles du pays, notamment grâce au champ de schiste de Vaca Muerta, en Patagonie, contenant les deuxièmes plus grandes réserves de gaz de schiste dans le monde. La major cherche à augmenter la production non-conventionnelle de 150%, atteignant la moitié de la production totale de combustible non-conventionnel au cours des cinq prochaines années. La production globale de pétrole et de gaz devrait augmenter de 5% par an pour atteindre l'équivalent de 700 000 barils de pétrole par jour en 2022.

Les efforts d'exploration seront intensifiés et les réserves devraient augmenter de 50%. YPF vise également à stimuler la production d'électricité - en grande partie grâce aux énergies renouvelables - dans le cadre de ses efforts pour devenir une société énergétique entièrement intégrée.

Une nouvelle orientation

Bien que le développement de ses ressources de schiste reste la priorité absolue, YPF souhaite également se recentrer sur la production conventionnelle. Les critiques estiment que cette activité a été négligée par YPF jusqu'à ce que M. Macri décide de remplacer l'équipe dirigeante de l'entreprise d'Etat, peu de temps après son arrivée pouvoir il y a deux ans.

Les dirigeants espèrent améliorer la productivité en réduisant les coûts et en opérant plus efficacement, bien que certains projets dont les contrats ont été signés lorsque les prix du pétrole étaient deux fois plus élevés que leurs prix actuels représentent une perte nette aujourd'hui.

Plus tôt cette année, les syndicats argentins ont accepté, en échange d'investissements de 15 milliards de dollars par an, la mise en place de conditions de travail plus flexibles, les coûts de main-d'œuvre élevés étant considérés comme l'un des plus grands obstacles au développement du puits de Vaca Muerta.

Autrefois exportateur net d'énergie, le manque d'investissements des dernières années a entraîné une chute de la production argentine, laissant un déficit énergétique coûteux et une dépendance aux importations qui ont exercé une forte pression sur le budget.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire

Réseaux sociaux

LeGazDeSchiste.fr