Actualités sur le gaz et de l'huile de schiste : prospection, exploitation, extraction par fracturation hydraulique...

Le gaz de schiste bénéfique pour l'environnement

Gaz de schiste  Europe  France  environnement

Lors de la Conférence Mondiale du Gaz qui s'est tenue récemment à Paris, le patron de la multinationale Exxon Mobil Corporation a rappelé combien la production de gaz de schiste permettait de jouer bénéfiquement en faveur du climat. Un message que les pays européens ne manqueront pas d'entendre tant leurs réserves en gaz de schiste sont conséquentes. 

Rex W. Tellerson, le grand patron d'Exxon Mobil Corporation, a ainsi chaudement appelé les compagnies énergétiques européennes de prendre en considération "l'énorme bénéfice potentiel environnemental" du gaz de schiste. Toujours selon lui "le gaz naturel et le gaz de schiste ont joué un rôle majeur dans la réduction des émissions de dioxyde de carbone à des niveaux jamais vus depuis les années 90".

Un message qui semble bien paradoxal au regard de la mauvaise voire très mauvaise réputation du gaz de schiste en Europe, France en tête. Mais la raison est assez claire: aux Etats-Unis, les entreprises spécialisées dans l'énergie sont passées d'une utilisation massive du charbon à celui du gaz. Ce qui a entraîné, toujours selon Rex W. Tellerson, que " la production de gaz des Etats-Unis a grimpé en flèche et les émissions ont diminué".

Et d'ajouter que la combustion du gaz, et donc celui provenant du gaz de schiste, est bien plus propre d'un point de vue environnemental que celle du charbon, responsable d'importantes émissions polluantes.

Le point de vue d'Exxon Mobil Corporation a aussitôt fait réagir positivement les dirigeants des plus grandes compagnies d'énergies européennes (BP, Total, Royal Dutch Shell) qui ont indiqué à leur tour que le charbon avait largement contribué au changement climatique et que passer à une utilisation plus intensive du gaz naturel constituait un enjeu bénéfique pour l'environnement. Un communiqué commun indiquant même "Nous nous devons pour les générations futures de chercher des solutions réalistes et qui fonctionnent pour relever le challenge de fournir plus d'énergie tout en luttant contre le changement climatique".

Les Européens difficiles à convaincre pour le moment

Le patron d'Exxon reconnaît par ailleurs le potentiel immense de l'Europe en termes de réserves de gaz de schiste. La Pologne, l'Allemagne et la France détiendraient ainsi des stocks pour certains colossaux. La France serait même en deuxième position juste après la Pologne sur ce point.

Mais pour le moment, l'Europe ne semble pas encore tout à fait prête à franchir le pas. L'Allemagne a récemment encadré assez strictement la fracturation hydraulique, le Royaume-Uni a retiré certains permis d'exploitation et la France a tout simplement enterré un rapport faisant état de la manne financière énorme liée au développement de la filière.

Pour autant, le gaz de schiste en soi n'est pas réellement remis en cause, mais la technique de la fracturation hydraulique. A cet égard, les travaux réalisés notamment aux USA quant à la recherche d'une solution annexe à celle de la fracturation tendent à prouver que le secteur évolue positivement. Des solutions de remplacement existent mais demandent encore du temps avant d'être totalement opérationnelles. Dès lors, l'Europe et la France pourraient faire évoluer leurs mentalités sur la questions et songer à donner le feu vert à une exploitation à grande échelle. 

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire

Réseaux sociaux

LeGazDeSchiste.fr