Actualités sur le gaz et de l'huile de schiste : prospection, exploitation, extraction par fracturation hydraulique...

L'Allemagne interdit le fracking

fracturation hydraulique  Allemagne

Les députés allemands ont récemment voté une loi interdisant la mise en œuvre de la fracturation hydraulique pour l'exploitation du gaz de schiste. Une fausse bonne idée ?    

Il aura fallu plusieurs années aux députés du Bundestag pour se décider à voter la loi interdisant le fracking, soit la fracturation hydraulique - la seule technique réellement efficace à ce jour pour extraire le gaz de schiste. L'Allemagne suit ainsi la France qui l'a interdite depuis 2011.Et si notre voisin germain a mis plus de temps que prévu pour bannir la technique, c'est en raison du fait que de nombreuses voix se faisaient entendre sur la question, une bonne partie de la classe politique locale estimant qu'il ne fallait pas avoir recours à une interdiction, le potentiel de l'Allemagne en termes d'extraction de gaz de schiste étant plus que conséquent.

Et si le texte de loi traînait dans les tiroirs des parlementaires depuis plus de cinq années, il a été soumis au vote en urgence alors que les industriels du secteur laissaient entendre qu'ils allaient reprendre les opérations de fracking dans le pays.

Procédé interdit mais tests autorisés

Sur le principe donc, la fracturation hydraulique est donc totalement interdite en Allemagne. Le pays renonce ainsi en l'état à bénéficier du gaz de schiste contenu dans ses sous-sols. Toutefois, si le fracking est banni, quatre projets à visée scientifiques pourront être quant à eux autorisés "pour parfaire les connaissances" sur la technique et ses effets. En Allemagne donc, la fracturation hydraulique est à la fois interdite et autorisée. Un joli tour de passe-passe de la classe politique qui ménage ainsi la chèvre et le chou : les opposants au gaz de schiste obtiennent gain de cause et les pros gaz de schiste peuvent espérer une adaptation future de la loi si les tests permettaient notamment de mettre au point un meilleur contrôle de la technique. Car ce qui pose problème avec le fracking, c'est bien la question de la maîtrise. La maîtrise de la gestion de l'eau potable, la maîtrise de la gestion de l'injection de produits chimiques dans les couches profondes, la maîtrise de l'étanchéité des puits de forage. Une affaire de maîtrise qui semble bien être en voie d'être résolue de l'autre côté de l'Atlantique. L'administration Obama a en effet édicté un nouvel ensemble de mesures législatives strictes et rigoureuses qui encadrent l'usage de la fracturation hydraulique : sécurisation des eaux usées, contrôle des puits, publication des produits utilisés... L'Allemagne aurait été bien inspiré de suivre l'exemple US car depuis le boom du gaz de schiste dans le pays, les USA sont devenus les premiers producteurs mondiaux de gaz naturel.

Une fausse bonne idée donc que cette loi interdisant le fracking dans le pays. Car au lieu d'interdire dans l'urgence, un groupe de réflexion aurait permis de faire émerger un guide de bonne conduite voire un cadre législatif clair et strict qui aurait permis d'encadrer rigoureusement l'exploitation pour en tirer tous les bénéfices.

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire

Réseaux sociaux

LeGazDeSchiste.fr