Actualités sur le gaz et de l'huile de schiste : prospection, exploitation, extraction par fracturation hydraulique...

Le gaz de schiste n'est-il qu'une « hype » au Royaume-Uni ?

gaz de schiste  Royaume-Uni  forage  roche

Le Royaume-Uni serait en train de subir une révolution dans le secteur du gaz de schiste – mais pour combien de temps ?

Alors que l'extraction a déjà commencé et que l'utilisation du gaz naturel est généralement considérée comme positive, plusieurs organisations militent en défaveur de la production du gaz de schiste en raison de l'impact environnemental de la pratique destinée à extraire ce combustible, la fracturation hydraulique.

Cet intérêt soudain pour le gaz de schiste a été qualifié de « trop ​​intense » par plusieurs associations. Les futurs puits britanniques ne seraient d'ailleurs pas si intéressants que cela en terme d'exploitation pour certains experts, les forages intervenant avec « 55 millions d'années de retard », si l'on se réfère aux propos du géologue John Underhill rapportés dans la revue New Scientist. 

Michael Bradshaw, professeur spécialisé dans l'énergie et chercheur sur le gaz de schiste à la Warwick Business School, a offert un commentaire sur le sujet :

« La réalité est la suivante : afin de répondre à nos objectifs d'émissions de carbone, nous devrons réussir à nous éloigner du gaz naturel au cours de la décennie suivant 2030. Dans ce contexte, je dirais que le gouvernement ne devrait pas faire de stratégie incluant une production importante de gaz de schiste au Royaume-Uni et devrait concevoir une stratégie de gaz post-Brexit qui est compatible avec ses objectifs plus larges en matière de sécurité énergétique, autrement dit miser sur une énergie sûre, abordable et durable.

« L'industrie maintient de son côté que, en disposant de 400 puits actifs, il serait possible de créer environ 64 000 emplois et réduire de moitié la dépendance à l'importation. Mais, en réalité, elle est actuellement confrontée à de multiples défis 'en surface', essayant de forer des puits qui pourraient mettre à mal la théorie du Professeur Underhill qui affirme que les réserves géologiques seront pauvres. Mais si les puits sont forés et que le gaz coule, il n'est nullement certain que le coût de production rendra les ressources commercialement viables. Le monde est au bord d'une surabondance de gaz naturel qui pourrait bien perdurer jusque dans les années 2020, il peut donc être bien moins coûteux d'importer le gaz dont nous avons besoin.

« Jusqu'à présent, nous n'avons que des estimations du British Geological Survey qui suggèrent qu'il y a une quantité importante de gaz dans les roches de la formation Bowland-Hodder en Angleterre du Nord, ainsi qu'une probable ressource beaucoup plus modeste dans la vallée du Midland en Écosse. Ces réserves sont au cœur de bon nombre d'inquiétudes, car elles nécessitent un important travail d'exploration au préalable. 

« Si les roches donnent satisfaction, comme l'affirme l'industrie, il est fondamental de savoir s'il y aura une production commerciale de gaz de schiste au Royaume-Uni. L'expérience polonaise utilisant unes des technologies et techniques américaines mais appliquées à une géologie différente n'a pas réussi à donner lieu à une production commerciale.

« Le danger actuel de l'industrie naissante du gaz de schiste au Royaume-Uni aujourd'hui, c'est qu'elle s'efforce de forer les puits nécessaires afin de déterminer s'il existe une perspective commerciale. Aujourd'hui, le forage horizontal et la fracturation hydraulique sont interdits au Pays de Galles et en Irlande du Nord, et les gouvernements locaux sont déterminés à bloquer toute autorisation d'aménagement et, en Écosse, le forage est suspendu jusqu’à ce que le gouvernement écossais entreprenne une vaste consultation publique. On estime qu'ils sont susceptibles de conclure que les profits ne soit pas à la hauteur de l'investissement public. Ainsi, il se pourrait bien que ce ne soit qu'en Angleterre que les entreprises puissent obtenir une permission d'explorer et forer la roche à la recherche d'hydrocarbures et de gaz non-conventionnels ».

Réactions et commentaires
Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !
Déposer un commentaire

Réseaux sociaux

LeGazDeSchiste.fr